Ce soir à la télé : « Les mystères de la basilique » avec Marwan Berreni de PBLV (VIDEO)

Les mystères de la basilique au programme TV de ce samedi 14 avril 2018 – Ce soir à la télé, Marwan Berreni, bien connu pour son rôle d’Abdel dans la série « Plus belle la vie », vous donne rendez-vous à 20h55 sur France 3 pour suivre le téléfilm inédit « Les mystères de la basilique ». La découverte du corps sans vie d’un sculpteur dans son atelier va conduire, bien malgré elle, la commandante Chaland à devoir mener l’enquête avec un prêtre… et pas n’importe quel prêtre !

Un polar palpitant aux accents religieux avec Isabel Otero et Marwan Berreni.

Ce soir à la télé : "Les mystères de la basilique" avec Marwan Berreni de PBLV (VIDEO)
Photo : Aurelien FAIDY/AutoFocus-prod/FLACH FILM PRODUCTION

« Tu n’auras rien de moi bête maudite » : une phrase en latin écrite avec du sang sur une toile d’un artiste sculpteur retrouvé assassiné jette le trouble dans la ville de Tours. Cette phrase liée à saint Martin, le saint patron de la ville, sonne aussi comme une sentence aux yeux de la commandante Chaland (Isabel Otero). Élevée chez les bonnes sœurs, elle déchiffre très vite cette phrase sous le regard médusé de ses lieutenants, à cent lieues d’imaginer la portée d’une telle phrase. En plus de faire face à un crime crapuleux, Chaland ne sait pas encore que l’ombre de saint Martin va planer sur elle et sur l’investigation qu’elle mènera.

En parallèle de l’enquête qui démarre, le nouveau prêtre de l’église, le père Winckler (Marwan Berreni), vient signaler au commissariat le vol d’une relique cachée dans la statue de saint Martin. Une affaire, au prime abord assez commune pour Chaland, mais elle change d’avis dès qu’elle aperçoit le père Winckler. Pas de coup de foudre en vue, mais un lien insoupçonné entre les deux : Chaland est la mère du prêtre ! Des retrouvailles mouvementées entre la mère et le fils qui ne s’étaient pas vus depuis de nombreuses années et qui vont les forcer à travailler ensemble. Le vol de la relique, dont personne ne soupçonnait l’existence ni la cachette, n’est en rien anodin : il est relié au meurtre du sculpteur.

Force est de constater que le duo qui mène l’enquête n’a pas du tout la même façon de procéder : brut de décoffrage d’un côté, écoute et patience de l’autre. Quand la flic embarque le prêtre, on peut se poser la question de la réelle intention de la commandante. Est-ce pour les besoins de l’enquête ? Est-ce pour protéger le prêtre, car l’enquête se révèle dangereuse ? Est-ce pour se rapprocher du fils qu’elle n’a pas vu grandir ? Les motivations sont multiples, mais le but est le même : retrouver cette relique pour mettre fin à une possible série de meurtres. En plus d’être un polar, Les Mystères de la basilique tricote subtilement autour de l’enquête policière plusieurs histoires familiales qui ont provoqué des dommages collatéraux durant des dizaines d’années. Ou comment la ferveur, l’amour, le besoin de liberté et de se sentir exister peuvent autant libérer que briser… Les histoires personnelles se font écho et bouleversent tous les protagonistes, elles prennent le pas sur la dimension policière et rendent cette fiction aussi palpitante que touchante.

VIDEO Les mystères de la basilique, la bande-annonce


4/5 (4)

Notez cet article