Succesion de Johnny Hallyday : le verdict est tombé, pas de droit de regard pour David et Laura !



Mauvaise nouvelle pour David Hallyday et Laura Smet ! Alors que le verdict du tribunal de Nanterre est tombé cet après-midi, les deux enfants aînés de Johnny Hallyday n’ont finalement pas obtenu le droit de regard qu’ils réclamaient sur l’album posthume de leur père, qui sortira prochainement.

Une victoire donc pour Laeticia Hallyday, qui avait déjà adressé un courrier à David et Laura pour leur refuser ce droit de regard avant de passer devant la justice.

Héritage de Johnny Hallyday : la lettre que Laura avait envoyé à Laeticia
Capture TF1

Mais l’autre partie du verdict est en faveur de David et Laura, qui ont obtenu le gel des biens immobiliers de Johnny Hallyday, dont Laeticia ne pourra pas disposer personnellement tant que la justice n’aura pas tranché au sujet de la contestation du testament du rockeur.

Restera donc à déterminer si le testament de Johnny Hallyday, dans lequel il déshérite intégralement David et Laura au profit de Laeticia, est caduc comme l’affirment les avocats des enfants aînés du chanteur. Ils se basent sur le fait que Johnny n’était pas résident américain, ayant passé les derniers mois de sa vie entre Saint Barthelemy (île française) et sa maison de Marne-la-Coquette, et que donc son testament n’est pas recevable en France où il est interdit de déshériter ses enfants.

Une première audience sous haute tension

C’est le 15 mars dernier qu’avait lieu la première audience au tribunal de Nanterre. Il était notamment question de savoir si le nouvel album de Johnny Hallyday, qui sortira prochainement, avait été finalisé avant sa mort ou s’il est posthume. Et plus compliqué, une histoire de trusts qui selon les avocats des enfants du rockeur, ne respecteraient pas le droit américains et dont les identités des personnes à leurs têtes n’ont pas été divulguées.

« Laeticia n’est pas la gangster qu’on s’attache à décrire ! » avait alors déclaré Maître Ardavan Amir-Aslani, l’avocat de Laeticia Hallyday.

Les avocats de David et Laura avaient alors obtenu, contre l’avis de celui de Laeticia, le renvoi de l’affaire au 30 mars. En cause, des documents manquants que Laeticia va devoir fournir et qui permettront l’instruction de l’affaire.

Une seconde audience façon règlements de comptes

La seconde audience avait donc lieu le 30 mars. Une audience de plus de 5h durant laquelle l’avocat de Laeticia, qui était toujours à Los Angeles, a dénoncé le fait que sa cliente soit « trainée dans la boue », qualifiant la veuve de Johnny Hallyday de « femme meurtrie ».

« Ces testaments désignent Laeticia, sa femme, sa vie, comme sa bénéficiaire. C’était la volonté de l’artiste. Pendant ces années, je n’ai jamais croisé David et Laura et je pense que c’était pareil pour Johnny. » a déclaré l’avocat de Laeticia Hallyday.

3.86/5 (7)

Notez cet article