Ce soir à la télé, « Tu vivras ma fille » sur TF1 (vidéo premières minutes)


« Tu vivras ma fille », une fiction inédite au programme TV de votre soirée de ce lundi 17 septembre 2018. C’est le rendez-vous télévisuel de ce lundi soir du 16 septembre, celui qu’il ne faut pas manquer. Et c’est sur TF1 que ça se passe. Dès 21 heures, découvrez « Tu vivras ma fille », un unitaire en deux parties de Gabriel Aghion avec Cécile Bois, Arié Elmaleh, Hugo Becker ou bien encore Lolita Chammah dans les rôles principaux.

A suivre également en replay et en streaming sur MYTF1.


ANNONCES

Tu vivras ma fille
capture écran TF1

Inspirée d’une histoire vraie, « Tu vivras ma fille » retrace le combat indéfectible d’une mère pour sauver sa fille atteinte d’une maladie mortelle…

L’histoire en quelques lignes : Quand Nathalie apprend que sa fille de 3 mois est atteinte d’une maladie orpheline mortelle, elle décide de tout faire pour la sauver. Il n’existe pas de traitement ? Elle le trouvera. Personne ne veut le financer ? Elle remuera ciel et terre pour trouver les fonds et les autorisations. Bianca doit être opérée avant ses 6 ans, après il sera trop tard. Inspirée de l’histoire vraie et inédite de Karen Aiach. Pour que vive sa fille, cette héroine du quotidien, simple maman, a accompli en cinq ans ce que la science met vingt ans à faire.


ANNONCES

« Tu vivras ma fille » : les mots de Cécile Bois

Interrogée par TF1, l’actrice Cécile Bois évoque son personnage et explique pourquoi elle a accepté ce rôle. « Après avoir lu le scénario, je me suis dit : je ne peux pas passer à côté ! J’ai trouvé de la lumière dans le récit, là où j’avais des préjugés. J’ai aimé le fait que ce soit une histoire vraie et que le personnage de Nathalie soit une guerrière : elle se bat sans cesse pour sauver sa fille et ne peut pas se permettre de sombrer » .

A propos de son interprétation elle a ensuite expliqué : J’ai abordé ce rôle comme l’histoire d’une mère et non comme celle d’une femme qui devient une scientifique. L’aspect théorique ne m’intéresse pas. Au contraire, je me suis attachée au parcours et au combat de cette femme. J’ai laissé parler mes sentiments et mon attachement en tant que mère de famille (…) Durant certaines scènes, j’étais en lutte pour ne pas fondre en larmes tant je me projetais… »

« Tu vivras ma fille » : vidéo premières minutes

En attendant ce soir, découvrez les premières minutes du téléfilm en vidéo

Si cette vidéo ne s’affiche pas sur votre écran, elle est aussi à découvrir sur MYTF1.

4.48/5 (33)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES