« Capital » du 28 juillet 2019 : sommaire et reportages de ce soir (vidéo)


« Capital » du 28 juillet 2019. En ce dernier dimanche du mois de juillet, M6 vous propose un nouveau numéro de son magazine « Capital ». Toujours présenté par Julien Courbet, il aura pour thème ce soir « Dune du Pilat, Gorges du Verdon : le business des sites grandioses ».

© Marie ETCHEGOYEN / Jean Brice LEMAL / M6

A suivre sans faute dès 21h05 sur M6 mais aussi en replay et en streaming sur 6play.


ANNONCES

Ce sont deux destinations phares pour les vacances : la Dune du Pilat, sur la côte atlantique, et les Gorges du Verdon, dans l’arrière-pays provençal. Des sites d’exception qui voient chaque été leur fréquentation multipliée par dix. Sur place, les professionnels du tourisme n’ont que quatre mois pour assurer l’essentiel de leur chiffre d’affaires de l’année. Alors, rien ne doit venir entraver le business ! Mais les autorités locales et l’État, qui doivent assurer la sécurité des estivants et protéger ces sites fragiles, viennent contrarier les affaires des commerçants locaux. Capital vous fait découvrir ce soir deux pépites touristiques de France et vous fait entrer dans les coulisses de ces destinations.

« Capital » du 28 juillet : le sommaire de ce soir

Dune du Pilat : du sable qui vaut de l’or !


ANNONCES

À l’ouest de Bordeaux, sur le bassin d’Arcachon, se dresse la plus haute montagne de sable d’Europe : la Dune du Pilat. Une butte de 106 mètres, devenue une « marque star » du patrimoine français. Elle attire près de deux millions de visiteurs chaque année et rapporte près de 170 millions d’euros par an à l’économie locale. Mais ce site d’exception est menacé. Sur-fréquentation touristique, érosion : l’État dépense chaque année deux millions d’euros pour préserver ce trésor naturel. Le développement touristique de la Dune du Pilat remonte au début du siècle dernier, lorsqu’une famille, les Gaume, crée de toutes pièces la station balnéaire du Pyla-sur-Mer. Ces entrepreneurs en bâtiment y ont construit plus de 4 000 villas, au style architectural bien identifiable. Aujourd’hui encore, les Gaume possèdent une grande partie des terrains de la commune. Et ici, les prix de l’immobilier s’envolent : jusqu’à 18.000 euros du m² pour la propriété la plus chère ! Mais pas besoin d’être fortuné pour se réveiller avec la vue sur la Dune. Certains campings jouissent d’emplacements exceptionnels et, forcément, ils le font payer : jusqu’à 1 400 euros pour une semaine ! S’ils louent leurs emplacements aussi chers, c’est parce que leur camping se rétrécit chaque année comme peau de chagrin. La Dune, véritable entité vivante, se déplace et avale chaque année des emplacements… Pour gérer et aménager ce site naturel fragile, les autorités n’hésitent pas à exproprier les propriétaires trop proches de la Dune. Un coup de balai qui menace également les commerces installés sur la colline de sable. Mais les collectivités locales profitent elles aussi de cette manne touristique. Leur poule aux œufs d’or ? Un parking qui a rapporté plus d’un million cinq cents mille euros l’an dernier…

Gorges du Verdon : enquête sur le canyon où l’argent coule à flot

C’est le plus grand canyon d’Europe : les Gorges du Verdon, à cheval sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var. Des paysages à couper le souffle : des parois rocheuses de dizaines de mètres de haut, des eaux bleues turquoises tumultueuses, des lacs reposants. Un véritable trésor naturel ! Cette terre sauvage, restée longtemps méconnue du grand public, bat désormais des records de fréquentation. La destination nature et sportive a attiré l’an dernier un million et demi de visiteurs, deux fois plus qu’il y a cinq ans. À la clé pour la région : un chiffre d’affaires annuel de 330 millions d’euros, selon les chiffres du Parc Naturel Régional du Verdon. Ce que les touristes viennent chercher dans les Gorges du Verdon : un environnement préservé, mais aussi des activités sportives sur la rivière. Kayak, canyoning, rafting ou pédalo sur le lac : les vacanciers pratiquent tous au moins un sport aquatique lors de leur séjour. Mais pour les professionnels, exercer sur le Verdon présente une difficulté : la rivière n’est navigable que trois jours par semaine en moyenne. La raison ? la présence de barrages électriques qui effectuent des lâchers d’eau : sans eux, pas de rafting… Alors, sur les rives, les entreprises de sports aquatiques se font concurrence pour attirer le plus de touristes possible. L’été, la population du Verdon est multipliée par dix et les campings s’en frottent les mains : c’est le mode d’hébergement le plus prisé dans la région ! Le Verdon est une des régions de France où la concentration de campings est la plus forte. On en compte plus de soixante-dix le long de la rivière, un tous les quatre kilomètres ! Un engouement qui n’a pas échappé aux grands groupes d’hôtellerie de plein air qui depuis quelques années viennent faire de l’ombre aux petits campings familiaux du Verdon…

Vidéo

Toujours pas convaincu ? Voici quelques images de votre émission de ce soir

La suite c’est ce soir dès 21h05 sur M6

4.71/5 (35)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES