Demain nous appartient : une pétition contre la série à Sète


Demain nous appartient, infos DNA – Le feuilleton quotidien de TF1 « Demain nous appartient » a fêté son deuxième anniversaire en juillet dernier et le succès est plus que jamais au rendez-vous. Mais alors qu’on pourrait croire que le succès de la série soit une sorte de fierté pour les habitants de Sète, ville où a lieu le tournage, ce n’est apparemment pas le cas…

En effet, une pétition contre « Demain nous appartient » a été lancée par un habitant de Sète récemment et a déjà été signée plusieurs centaines de fois. « DNA, cela suffit!!! » est-il indiqué sur un immense panneau installé devant sa galerie.


ANNONCES

Demain nous appartient : une pétition contre la série à Sète
Capture TF1

Selon le Parisien, c’est Martin Bez, qui tient une galerie d’art à Sète, qui est l’origine de la rebellion. Il travaille à quelques mètres du Spoon, la boutique officielle de DNA qui reprend les décors du célèbre bar de la série.

En cause, la masse de touristes qui viennent à Sète uniquement pour « Demain nous appartient » et l’office du tourisme de la ville qui gère la boutique de produits dérivés.


ANNONCES

« Ces gens viennent en masse et créent une véritable gêne dans la rue. Ils ne consomment rien à part les produits dérivés de leur série ! (…) Privilégier la masse touristique au détriment de la culture est inadmissible. Sète n’a pas besoin de DNA pour être mis en avant ! C’est la ville de Brassens, de Paul Valéry et de nombreux artistes » a expliqué Martin Bez.

De son côté, Marie de la Forest, présidente de l’office de tourisme et adjointe municipale juge la polémique éabsurde et regrettable ». Elle rappelle que « la série montre de belles images de Sète et attire beaucoup de visiteurs. Elle a créé de l’emploi et génère 500 000 € par mois de retombées économiques ».

« La culture n’est pas délaissée pour autant : nous continuons à être très actifs sur de nombreux événements… Et les bénéfices des produits dérivés sont réinvestis dans la promotion culturelle de la ville. » a-t-elle déclaré au Parisien.

4.23/5 (40)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES