Jeanne Calment est bien morte à 122 ans selon une étude


Souvenez-vous… il y a quelques mois à peine des chercheurs russes clamaient haut et fort que Jeanne Calment n’était pas morte à 122 ans, sa fille Yvonne Calment s’étant substituée à elle en 1934 afin d’éviter de payer des droits de succession. Bref ils remettaient ainsi en cause le record de longévité de la plus célèbre des arlésiennes…

Geralt/Pixabay

Des allégations massivement relayées par la presse, sur les réseaux sociaux et par de nombreux médias. Sauf qu’aujourd’hui, toute supercherie est écartée par les résultats d’une étude menée conjointement par des chercheurs suisses et français de l’Inserm. Une étude qui s’est basée sur de nouveaux documents et des modèles mathématiques.


ANNONCES

Et il en ressort que Jeanne Calment est bien décédée à l’âge de 122 ans. L’hypothèse que sa fille Yvonne se soit substituée à elle est «sans fondement» ont conclu les chercheurs dont les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue spécialisée «Journal of Gerontology».

Avant d’en arriver à cette conclusion, les auteurs de l’étude ont notamment exhumé plusieurs documents, y compris des articles publiés dans des revues scientifiques.


ANNONCES

Parmi les articles de presse, l’un d’entre-eux paru dans la presse locale en 1934 prouve qu’une « foule particulièrement nombreuse » a assisté aux obsèques d’Yvonne Calment, la fille Jeanne Calment décédée à seulement 36 ans. Difficile de croire en une supercherie à moins d’un immense complot qui paraît peu probable. A cela s’ajoutent de nombreux documents médicaux prouvant que la jeune femme était malade depuis de longues années.

Quant à l’hypothèse selon laquelle cette supposée usurpation avait été mise en place pour échapper au paiement de droits de succession, elle ne tiendrait pas la route. Selon les auteurs de l’étude, le père de Jeanne Calment avait légué tous ses biens à ses enfants avant son décès.

>>> Mise au point de l’Inserm

4.65/5 (23)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES