Ce soir sur France 3 « Meurtres dans le Jura » avec Sandrine Quétier et Pierre-Yves Bon (vidéo)



4.6
(18)

ANNONCES

« Meurtres dans le Jura » est un téléfilm inédit de la collection « Meurtres à… ». Il met en scène Sandrine Quétier, Pierre-Yves Bon mais aussi Christian Charmetant, Elizabeth Bourgine,
Marie Bunel et Sophie Duez. À suivre dès 21h05 sur France 3 et bien sûr en replay et streaming vidéo sur France.TV

©Fabrice Lang

ANNONCES

« Meurtres dans le Jura » : histoire, synopsis

Anna Buisson, 44 ans, capitaine de gendarmerie à Moirans dans le Jura, est chargée d’enquêter sur la mort d’une guérisseuse retrouvée chez elle recouverte de pétales blancs.

Des pétales qui sont la signature de la Dame blanche, un fantôme qui hanterait les abords du lac de Vouglans depuis la construction du barrage…

Pour l’assister dans son enquête, Eymeric Tournaut, 32 ans, vedette de la Section de Recherches de la gendarmerie de Lyon, et surtout petit-fils de la victime dont il a hérité les dons de guérisseur… Anna n’aurait pu imaginer pire coéquipier !


ANNONCES

La famille d’Eymeric n’a-t-elle pas ruiné la sienne au moment de la construction du barrage, poussé même son père au suicide ?

L’enquête entre les deux gendarmes s’annonce électrique et va les plonger au cœur des secrets de famille et des trésors enfouis au fond du lac.

Le saviez-vous ?

Légendes du Jura : La Dame Blanche de Narlay

Un jour, surprise par un orage, une Dame Blanche demanda l’hospitalité dans le village de Narlay. Connu à l’époque pour ses habitants peu hospitaliers et fort avaricieux, personne n’accepta de l’héberger. Personne, sauf un pauvre vieillard vivant dans une chaumière vétuste.

La Dame Blanche se vengea des habitants : toutes les maisons furent englouties par l’actuel lac de Narlay, à l’exception de celle du vieillard généreux. Pour remercier son hôte, la Dame blanche donna aux eaux du lac la propriété de blanchir le linge, sans lessive ni savon. Autour de la maison du vieillard, s’édifia peu à peu un nouveau hameau, habité par des villageois charitables.

Et, tous les ans, à Noël, s’élève du fond du lac le chant du coq de l’ancien village englouti…

Vidéo

Comme toujours on finit avec les images et le teaser vidéo

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de notes : 18

Aucune note

LIENS SPONSORISES