Capital du 9 octobre 2022 : le sommaire de l’émission inédite ce soir sur M6

4.7
(7)

Capital du 9 octobre 2022 : sommaire et reportages – Julien Courbet vous donne rendez-vous ce dimanche soir sur M6 pour un nouveau numéro inédit de « Capital ». Aujourd’hui il a pour thème : « Forains, gens du voyage : révélations sur une économie secrète ».



Publicité

A découvrir dès 21h10 sur M6 et en replay sur 6PLAY.

Capital du 9 octobre 2022 : le sommaire de l'émission inédite ce soir sur M6
M6


Publicité

Capital du 9 octobre 2022 : sommaire et reportages de ce soir

On les appelle les « gens du voyage ». En France, ils sont 300 000 Manouches, Gitans ou forains et leur monde intrigue. Nomades ou sédentaires, ils vivent entre eux, à l’écart des « Gadjé », c’est-à-dire tous ceux qui n’appartiennent pas à leur communauté. Parmi les mystères qui les entourent, le plus opaque, est celui de l’argent. Quelles sont leurs sources de revenus ? La plupart d’entre eux sont vendeurs ambulants, ramoneurs ou patrons de manèges. Souvent victimes de préjugés, ils doivent trouver des solutions et compter sur le système D pour s’en sortir. Mais si beaucoup vivent de petits boulots ou d’allocations, certains brasseraient des fortunes. Pendant plusieurs mois, Capital a enquêté sur leur budget quotidien. Ils nous ont dévoilé comment ils gèrent leur argent.
Parmi ceux qui ont le mieux réussi, les forains. Nos caméras se sont installées dans l’une des plus grandes fêtes foraines de France. Quelles sont leurs techniques pour nous faire miroiter un gros lot très difficile à décrocher ? D’où viennent tous ces objets à gagner qui garnissent leurs stands ?
Si certains s’en sortent, beaucoup galèrent, vivant grâce aux aides de l’État. Mais comment l’administration des impôts ou des allocations familiales peut-elle bien faire son travail, dans ces camps nomades qui changent d’endroits toutes les semaines ?
Les communes, elles aussi, ont dû s’adapter. La loi leur impose de mettre à la disposition des gens du voyage des aires d’accueil qui coûtent des centaines de milliers d’euros à construire et à entretenir. De plus en plus de maires délèguent cette tâche à des entreprises privées qui s’efforcent ensuite de récupérer l’argent des loyers auprès des gens du voyage. Mais certaines communautés s’installent parfois en toute illégalité sur des terrains qui ne sont pas équipés. Comment se fournissent-elles alors en eau et électricité ? Qui paye la facture ? Comment réagissent les autorités locales ?
Stationner ou assurer leurs caravanes est compliqué pour les gens du voyage. Alors, de plus en plus d’entre eux délaissent la vie nomade pour s’installer dans une vraie maison. Dans certaines communes, ils représentent plus de 15% des habitants. De nouveaux résidents qui inquiètent certains maires. En achetant des terres agricoles pour construire des villas, il arrive que des familles se mettent hors la loi.
D’autres ont trouvé le moyen de s’acheter des pavillons, même s’il leur est très difficile d’obtenir un prêt auprès des banques. Quels sont les moyens surprenants qu’ils utilisent pour s’acheter une maison, sans argent ?
Capital a plongé dans leurs business, parfois aux frontières de la légalité. Pendant plusieurs mois, des familles nous ont ouvert leurs portes. De leur train de vie extravagant à leurs investissements insoupçonnés, sans oublier leurs bras de fer parfois violents pour faire plier les pouvoirs publics, enquête sur l’argent secret des gens du voyage.

Capital du 9 octobre, extrait vidéo


Publicité

« Forains, gens du voyage : révélations sur une économie secrète », c’est ce soir dans « Capital », présenté par Julien Courbet dès 21h10 sur M6.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 7

Aucune note



Publicité