C dans l’air du 20 janvier 2023 : invités et sommaire

5
(8)

C dans l’air du 20 janvier 2023, invités et sommaire – Ce vendredi et comme tous les soirs, Caroline Roux vous donne rendez-vous sur France 5 pour un nouveau numéro inédit de « C dans l’air ». Quels sont les invités et le sommaire ce soir ? On vous dit tout.



Publicité

Rendez-vous dès 17h40 sur France 5 ou sur france.tv pour le replay.

C dans l'air du 20 janvier 2023 : invités et sommaire
© Stéphane Grangier / France TV


Publicité

C dans l’air du 20 janvier 2023 : le sommaire

🔵 Éric Heyer, directeur du département Analyse et Prévision à l’OFCE et membre du Haut Conseil des Finances Publiques
Alors que s’est ouvert ce lundi 16 janvier 2023 le Forum de Davos, qui réunit des grands patrons, des oligarques et des puissants responsables politiques, Oxfam milite pour une division par deux du nombre de milliardaires d’ici 2030.
Dans son rapport annuel sur les inégalités, l’ONG propose d’instaurer de nouveaux impôts sur les grandes fortunes, les dividendes et le capital. « Taxer les ultra-riches et les grandes entreprises est une solution majeure pour sortir des crises qui se succèdent et se superposent depuis 2020. Il est temps de tordre le cou à la théorie du ruissellement », explique Gabriela Bucher, directrice générale d’Oxfam International. Selon Oxfam, un impôt annuel allant jusqu’à 5 % sur la fortune des multimillionnaires et des milliardaires du monde pourrait rapporter 1 700 milliards de dollars par an.
Dans le même temps au Forum de Davos, une lettre signée adressée aux dirigeants mondiaux. Cette lettre, provenant de 13 pays différents et signée par plus de 200 millionnaires dont deux Français est un appel aux dirigeants mondiaux pour la mise en place d’un impôt sur les plus fortunés, alors que depuis 10 ans, selon Oxfam, les plus riches dans le monde ont vu leur patrimoine augmenter de 50%.
Toujours selon Oxfam dans son nouveau rapport sur les inégalités mondiales, depuis 2020, les 1% les plus riches ont capté 63% des richesses produites, près de deux fois plus que le reste de la population mondiale, alors qu’au moins 1,7 milliard de personnes vivent dans des pays où les salaires ne suivent pas le rythme de l’inflation, et plus de 820 millions de personnes, soit une personne sur dix dans le monde, souffrent de la faim.
Eric Heyer, directeur du département Analyse et Prévision à l’OFCE et membre du Haut Conseil des Finances Publiques reviendra sur le nouveau rapport d’Oxfam sur les inégalités mondiales qui appelle à l’instauration de nouveaux impôts sur les grandes fortunes, les dividendes et le capital.

🔵 Ukraine : comment l’armée française se prépare ?
413 milliards d’euros. C’est le nouvel investissement dans l’armée annoncé ce matin par Emmanuel Macron, lors de ses vœux aux armées, à Mont-de-Marsan. Une loi de programmation militaire 2024-2030 dont le budget augmente d’un tiers par rapport à la précédente. Les crédits vont ainsi abonder dans l’ensemble des secteurs : de la dissuasion nucléaire aux forces spéciales. La défense sol-air sera renforcée, le budget du renseignement doublé, et l’armée de l’air passera au « tout Rafale ». La loi devrait être présentée en Conseil des ministres au début du printemps.
Dans un contexte géopolitique marquée par le retour de la guerre en Europe, Emmanuel Macron a souligné que « les menaces sont multiples et s’agrègent » et que « la France doit avoir une guerre d’avance ». Le chef de l’Etat s’est en outre félicité de « donner de la visibilité, au-delà même d’une décennie » face à ces « dangers considérables ». La guerre en Ukraine a en tout cas révélé certaines faiblesses dans le dispositif militaire français. Des lacunes qui se constatent notamment dans le domaine des drones et des munitions rôdeuses.
Mais les regards se tournent aujourd’hui vers Rammstein, en Allemagne, où une réunion capitale se tient actuellement entre tous les ministres de la défense des pays de l’OTAN. Une question devrait y être tranchée : celle concernant la livraison de chars lourds à l’Ukraine. Berlin est mis sous pression là-dessus, plusieurs pays européens enjoignent Olaf Scholz à donner son feu vert. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky continue de son côté de réclamer ces armes pour lutter contre les Russes. Message entendu par le Danemark, qui s’apprête à livrer dix-huit canons Caesar dès leur sortie d’usines françaises.
Enfin, en Lituanie comme ailleurs, les militaires proches du conflit s’entraînent en cas d’expansion de la guerre. Des avions russes s’approchent parfois des limites de l’espace de l’OTAN et sont alors repoussés par la police de l’air qui comprend des pilotes français d’avion Rafale.
Alors, la loi de programmation militaire présentée aujourd’hui par Emmanuel Macron est-elle à la hauteur des enjeux actuels ? Que va-t-il sortir de la réunion des occidentaux à Rammstein ? Comment les pays proche de l’Ukraine gèrent-ils les intimidations aériennes russes ?


Publicité

Retrouvez un nouveau numéro inédit de « C dans l’air » ce vendredi 20 janvier 2023 à 17h40 sur France 5. Rediffusion à 23h55.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 8

Aucune note



Publicité