Enquête Exclusive du 28 janvier : sommaire du numéro ce soir sur M6


Publicité

Enquête Exclusive du 28 janvier 2024, le sommaire Ce soir et comme tous les dimanches en deuxième partie de soirée, Bernard de la Villardière vous donne rendez-vous dès 23h25 sur M6 pour un nouveau numéro inédit du magazine « Enquête exclusive ». Cette semaine, il a pour thème « Maldives : enquête sur un archipel en danger ».


Votre magazine sera ensuite disponible en replay et en streaming sur 6Play.

Enquête Exclusive du 28 janvier : sommaire du numéro ce soir sur M6
© Benjamin DECOIN/M6


Publicité

Enquête Exclusive du 28 janvier 2024 : votre émission en résumé

Des lagons aux eaux d’un bleu turquoise, des fonds marins abritant une faune exceptionnelle, et des hôtels d’une sophistication remarquable… Au cœur de l’océan Indien, les Maldives sont souvent décrites comme un paradis terrestre, une destination exotique idéale pour une lune de miel ou des vacances de rêve.

Cependant, malgré cette image idyllique, l’archipel fait face à des défis environnementaux et sociaux importants. Cinquante nouveaux hôtels ou établissements luxueux sont prévus d’ici 2028, mais les îlots de l’archipel atteignent leur saturation. Entre la montée des eaux et le manque d’espace, les promoteurs immobiliers se sont engagés dans une véritable « guerre du sable ». Leur objectif est d’élargir les atolls et de créer des bancs artificiels en aspirant des milliers de tonnes de sable des fonds marins. Cependant, ce « pillage » a des conséquences néfastes telles que l’arrachement de coraux, la menace sur la biodiversité, et la détérioration de l’environnement pour les populations locales.


Publicité

Un autre défi environnemental majeur concerne la gestion des déchets. L’île de Thilafushi, située à une demi-heure de Malé, la capitale, est devenue une immense décharge à ciel ouvert, recevant près de quatre-cents tonnes d’ordures chaque jour par bateaux au cours des vingt-cinq dernières années.

Par ailleurs, les Maldives doivent également concilier islamisme et tourisme. Depuis l’arrivée au pouvoir du parti islamique en 2013, l’application de la charia s’est durcie, instaurant même la peine de mort pour les mineurs à partir de l’âge de 7 ans. Les Maldives ont proportionnellement le plus grand contingent de djihadistes ayant rejoint Daesh en Syrie et en Irak.

Le gouvernement actuel s’efforce de maintenir une séparation nette entre les populations locale et touristique. Les occidentaux peuvent consommer de l’alcool, contrairement aux Maldiviens, et les touristes féminines peuvent porter des bikinis uniquement dans les hôtels internationaux, éloignés des regards. L’islam est la seule religion autorisée, les autres étant interdites. Cette stricte réglementation soulève des inquiétudes quant à une possible baisse importante du nombre de touristes, un enjeu majeur pour les Maldives, dont l’industrie du tourisme représente 90 % de l’économie du pays.

« Enquête exclusive », c’est ce soir dès 23h10 sur M6.



Publicité


Retour en haut