Et si on limitait les salaires des « stars » du cinéma français ?



0
(0)
Crédit photo : Fernando de Sousa (cc-by-sa-2.0)
Crédit photo : Fernando de Sousa (cc-by-sa-2.0)

Annonces

La crise est partout et n’épargne malheureusement pas le 7eme art.  La question que tout le monde se pose est donc : comment faire pour redresser la barre ?


Annonces

Après la remise du fameux rapport René Bonnell, sur le financement de la production et de la distribution cinématographiques, le CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée) a présenté ce jeudi une cinquantaine de propositions aux professionnels du secteur.

L’une d’entre-elle retient plus particulièrement l’attention, et pour cause. Elle viste à limiter les cachets des stars du cinéma !

Pour être plus précis, le CNC propose une limitation, voire une suppression des aides aux films qui « offriraient » à leurs acteurs des rémunérations un peu trop « généreuses ».


Annonces

Sur son site internet, le quotidien économique « Les Echos » évoque une rémunération à ne pas dépasser pour qu’une production puisse continuer à bénéficier d’un soutien automatique et d’aides sélectives du CNC.

La limite, mais cela reste encore à confirmer, pourrait être fixée à 1 million d’euros, ce qui est déjà énorme vous en conviendrez !

Mais ce n’est pas la première fois que les gros cachets des stars de notre cinéma sont ainsi pointés du doigt.

Fin 2012 le producteur Vincent Maraval publiait une virulente et assassine tribune dans les colonnes du journal « Le Monde ».

Il y dénonçait alors les salaires mirobolants de plusieurs stars du cinéma français au premier rang desquels figuraient Gérard Depardieu, Dany Boon, Vincent Cassel, Jean Reno, Marion Cotillard, Gad Elmaleh, Guillaume Canet, Audrey Tautou ou bien encore Léa Seydoux.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces