Julien Lepers est un animateur ingérable affirme Dana Hastier


C’est une certitude Julien Lepers et Dana Hastier ne passeront pas leurs prochaines vacances ensemble. Ces deux-là ne cessent en effet de s’invectiver par médias interposés depuis que l’éviction de l’animateur à la tête de « Questions pour un champion » a été officialisée par la chaîne. Et alors que Julien Lepers ne cesse de clamer qu’il aurait aimé être prévenu avant, histoire de dire au revoir à ceux qui le suivent depuis 28 ans, Dana Hastier vient d’expliquer les raisons qui ont poussé la chaîne et la production à ne pas l’avertir.

France 3
France 3

Ainsi, et dans le cadre d’un entretien accordé à Télérama, la patronne de France 3 a délcaré « Son producteur m’a dit qu’il ne fallait pas lui annoncer la nouvelle en plein tournage : il avait peur qu’il sabote la fin des enregistrements » a t-elle notamment déclaré avant de déplorer ce qui s’est passé ensuite. Et de rajouter « A peine était-il sorti de mon bureau qu’il a déclenché une tempête. Julien Lepers est totalement ingérable. On souhaitait faire une émission hommage avec les meilleurs moments. Il a refusé ».


ANNONCES

Quant aux raisons qui l’ont poussée à l’évincer de la présentation du jeu, elle a évoqué la baisse de l’audience mais aussi les fameuses études sur l’image de l’animateur, des études que Julien Lepers a plusieurs fois évoqué lors de sa tournée des médias.

A propos de l’audience, elle a déclaré : « Questions pour un champion’ n’a cessé de baisser depuis que je suis arrivée. 11% de part d’audience, c’est trop peu. Juste avant, ‘Slam’ est à 15%. Et le ’19/20′, après, à 18% »


ANNONCES

A propos de l’image de l’animateur : « Dès le début, j’ai dit à Julien Lepers que j’avais un souci avec son style d’animation. Nous avons réalisé quatre études : tous les résultats posaient clairement la question de l’animateur. Je n’ai donc pas pris cette décision sur un coup de tête »

Samedi soir, c’est dans « Les Enfants de la Télé » sur TF1 que Julien Lepers a fait « officiellement » ses adieux aux fidèles de son émission.

1.3 million d’euros d’indemnités pour Julien Lepers ?

Selon Stratégies, Julien Lepers touchera la modique somme de 1.3 millions d’indemnités pour avoir été viré de la présentation de ce jeu qu’il a porté durant 28 ans. Une somme importante qui a beaucoup agité les médias spécialisés ces derniers jours.

Si le montant de cette indemnité ne semble pas vraiment choquer, ils sont de plus en plus nombeux à se demander si Julien Lepers n’en fait pas désormais un peu trop, ce dernier occupant les médias en quasi permanence depuis l’officialisation de son départ à la présentation du jeu.

Mais la question que chacun se pose désormais est : Julien Lepers va t-il (ou pas) traîner France Télévisions en justice et assigner son ex-employeur devant le conseil des Prud’hommes ? Pour l’instant nul ne sait puisqu’on lit à peu près tout et son contraire sur le sujet…

L’Express croit toutefois savoir que OUI… Il n’y pas si longtemps, au micro de Jean-Marc Morandini, Julien Lepers déclarait ne pas savoir tout en précisant que son licenciement n’était pas normal car il n’y avait pas eu de préavis.

Evincé au profit de Claire Chazal, Laurent Goumarre tacle Julien Lepers

C’est le 19 janvier dernier que Claire Chazal a pris les commandes du magazine de France 5 « Entrée Libre » diffusé chaque soir de la semaine à partir de 20h15. Cette arrivée très médiatisée a aussi été synonyme d’éviction pour celui qui en assurait la présentation, à savoir l’excellent Laurent Goumarre.

Plutôt discret ces derniers temps, il est enfin sorti de son silence dans le cadre d’une interview accordée à Ariel Wizman pour « La nouvelle édition » de Canal+.

Très déçu et un brin amer – mais qui ne le serait pas à sa place ? – Laurent Goumarre a fait part de son immense déception et de son incompréhension en évoquant cette surprenante décision de la chaîne. L’occasion aussi pour lui de tacler un autre évincé du service public, Julien Lepers…

Invité à évoquer sa remplaçante, il d’abord lâché « Je n’ai rien à dire sur Claire Chazal »… Et alors qu’Ariel Wizman lui a fait remarquer qu’elle avait eu des mots gentils pour lui, il a rajouté « Et, il faudrait que j’en aie pour elle ?( (…) Ben… Bon vent».

Quant à la nouvelle formule d’Entrée Libre, il n’en pense rien, et pour cause. Pas question pour lui de la regarder. A ce sujet il a déclaré « Quand même, à un moment donné, je ne peux pas tout accepter. Bien sûr il y a une déception de ne pas laisser une émission, d’avoir été retiré de mon émission. Je n’ai pas laissé mon émission. J’imagine que tout le monde peut le comprendre ».

Revenant sur son éviction et sur la discrétion dont il a fait preuve jusqu’à présent, il ne s’est gêné pour en tacler certains. « Ni le ressentiment, ni l’injustice sont des choses que j’ai à travailler. Franchement, je suis sur France Inter, où j’ai une émission et deux heures de direct tous les jours. J’ai plutôt envie de me consacrer à ça plutôt que d’avoir des commentaires à apporter, des sur-commentaires » a t-il ainsi expliqué avant de lâcher la petite phrase qui tue «Je ne suis pas Julien Lepers ».

Julien Lepers en ferait-il trop à ses yeux ?

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES