Antichrist : le visa d’exploitation du film annulé par la justice



0
(0)

©Les Films du Losange
©Les Films du Losange

Publicité

Justice et cinéma. Le film du très décrié réalisateur danois Lars von Trier « Antichrist  » vient de perdre son visa d’exploitation. Voilà la décision précisé par la cour administrative d’appel de Paris qui avait été saisie par l’association Promouvoir. En cause des « scènes de très grande violence » et des « scènes de sexe non simulées ».


Si cela vous rappelle quelque chose, ce n’est pas un hasard. Cette association chrétienne, dont l’objectif est « la promotion des valeurs judéo-chrétiennes dans tous les domaines de la vie sociale », s’est déjà plusieurs fois illustrée dans ce domaine.

Comme le rappellent nos confrères d’Europe 1.fr, elle a déjà obtenu l’interdiction aux mineurs du long-métrage «Love» de Gaspard Noé mais aussi l’annulation du visa d’exploitation de «La Vie d’Adèle» d’Abdellatif Kechiche.

Sorti le 3 juin 2009 sur les écrans, et malgré un prix d’interprétation féminine attribué à Charlotte Gainsbourg lors du Festival de Cannes, Antichrist n’a jamais vraiment affolé les compteurs du box-office restant sous la barre des 150.000 entrées en France.


Publicité

L’histoire : Un couple en deuil se retire à  » Eden « , un chalet isolé dans la forêt, où ils espèrent guérir leurs coeurs et sauver leur mariage. Mais la nature reprend ses droits et les choses vont de mal en pis…

Et sachez que Promouvoir n’a pas l’intention d’en rester là. L’organisation s’attaque désormais au film d’Eva Husson « Bang Gang : une histoire d’amour moderne » avec Finnegan Oldfield, Marilyn Lima et Daisy Broom dans les rôles principaux. En cause : les trop nombreuses scènes de sexe présentes dans un film interdit seulement aux moins de 12 ans.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note


Liens sponsorisés


Publicité