Jean-Pierre Pernaut critique les centres d’accueil pour réfugiés [VIDEO]



0
(0)

Bad BUZZ pour Jean-Pierre Pernaut la star incontestée du JT de 13 heures de TF1. Dans l’édition de ce jeudi 10 novembre 2016 le célèbre journaliste français a ouvertement critiqué l’ouverture de centres d’accueil pour réfugiés déplorant notamment qu’on ne trouvait pas dans le même temps de place pour les SDF.


Annonces

Jean-Pierre Pernaut


Annonces

Tout a commencé après la diffusion d’un reportage sur ces formidables bénévoles de la Croix-Rouge qui viennent en aide à Limoges, mais aussi dans le reste de la France bien sûr, aux SDF. Sauf que sur le terrain ils ont du mal et sont même parfois dans l’impossibilité totale de leur trouver des places alors que l’hiver frappe déjà à notre porte. Alors qu’une bénévole appelle dans l’espoir de trouver un hébergement d’urgence pour un SDF dans la difficulté, on lui répond qu’aucune place n’est disponible. Et d’avouer qu’elle n’a jamais réussi à trouver une seule place en contactant le 115.

Et c’est suite à la diffusion de ce reportage que Jean-Pierre Pernaut a lâché «Voilà, plus de place pour les sans-abri mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France. Ouverture aujourd’hui d’un centre humanitaire, on en voit quelques images, pour héberger 400 hommes porte de la Chapelle à Paris. La mairie prévoit de 50 à 80 arrivées par jour, centre très provisoire pour les héberger quelques jours avant de les orienter ailleurs ! ». A partir de 2m30 sur la vidéo replay jointe.


Annonces

Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir sur la toile, et pas qu’un peu. On peut dire que le présentateur du JT le plus regardé de France en a pris pour son grade, certains lui reprochant une comparaison hasardeuse et déplacée. «Dans quel but opposer le sort des migrants à celui des sans-abri ?» a notamment écrit la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, ndrl) sur son compte Twitter.

Certains ont au contraire acquiescé cette prise de position « courageuse ». Des anonymes bien sûr mais pas seulement. Marion Maréchal-Le-Pen a ainsi écrit sur son compte Twitter « Les soldats du politiquement correct se trouvent une nouvelle cible et attaquent violemment @pernautjp : il a osé dire une vérité ! ».

Quelques semaines plus tôt, c’était au mois de septembre, Jean-Pierre Pernaut avait qualifié « d’hérérsie » la rumeur de l’ouverture imminente du plus grand camp de réfugiés de France à 10km de Paris entre Versailles et St Germain.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces