« Sept à huit » et « Sept à huit Life » : sommaire et reportages du 26 février 2017



0
(0)

|« 7 à 8 » et « 7 à 8 Life » :sommaire et reportages de ce dimanche 26 février 2017| Comme chaque dimanche Harry Roselmack vous donne rendez-vous ce dimanche 26 février 2017 avec vos deux magazines d’information « Sept à huit » et « Sept à huit Life ». A suivre dès 17h15 sur TF1 puis en replay streaming gratuit sur MYTF1 News.


Annonces


Annonces

Sommaire de « Sept à huit Life » du dimanche 26 février 2017

– Au centime près : Rémi Vorano, Edouard Britsch et Jean-Marc Giovanangeli
Plus de 900 000 personnes bénéficient chaque hiver des repas distribués par Les Restos du Cœur. Parmi eux, Norbert, cuisinier au chômage, qui ne travaille plus depuis 3 ans. Et Isabelle, mère isolée, avec trois enfants à charge. Comment se démènent au quotidien ces Français touchés par la précarité, entre souci permanent de compter chaque centime et volonté d’offrir à leurs enfants une vie décente ?

– Ados, l’invasion du porno : Géraldine Doussier et Vincent Barral
A travers les smartphones et internet, les jeunes pré-ados ont accès à des scènes de porno hard. Dans les cours de récréation, des gamins de 11/12 ans se trouvent confrontés à ces images. Pour les parents c’est une source d’inquiétude : Comment les protéger ? Comment les surveiller ? Comment en parler avec eux ? Existe-t-il des logiciels fiables pour empêcher l’accès à ces images ?


Annonces

– Voix d’ange : Stéphanie Davoigneau, Jean-Charles Guichard, Anatole Toulouzan et Henry Marquis
Treize ans après le succès phénoménal de son film, le réalisateur Christophe Barratier met en scène le spectacle musical « Les choristes ». Plus de 80 dates à Paris et en province pour retrouver la magie de ce chœur d’enfants. Cette fois-ci, il s’appuie sur la chorale de la maîtrise des Hauts-de-Seine. Comment se sont préparés ces derniers mois pour les 45 enfants qui joueront ce spectacle ? Nicolas, 11 ans, qui ne chante que depuis un an et demi, sera l’un des trois nouveaux Morange, l’enfant à la voix d’or. Trois enfants pour chaque rôle, car la législation sur le travail des enfants contraint le réalisateur à ne les faire travailler que quelques heures par jour.

Et dans Sept à Huit :

– EAUX TROUBLES :
Géraldine DOUSSIER, Mathieu HUOU
Jusqu’à peu, Dominique Hébert, 48 ans, était un maître-nageur apprécié par tous dans son village de Pont-Saint-Pierre, en Normandie. Il est aujourd’hui soupçonné d’agressions sexuelles et de viols sur une trentaine de ses anciens nageurs, pour la plupart mineurs au moment des faits supposés. Il a reconnu une partie des agressions et dort aujourd’hui en prison. Comment cet homme, qui était aussi un conseiller municipal respecté, aurait-il pu agir pendant des années sans qu’aucun adulte ne se rende compte de rien ?

– A L’ECOLE DES HOTESSES : Antoine GAVEAU, Aurélien CHAPALAIN
Elles viennent de 130 pays différents, parlent 40 langues. Toutes ont fait des milliers de kilomètres pour devenir hôtesse de l’air. A Dubaï, l’école d’Emirates, la plus grande compagnie aérienne du monde, forme plus de 2000 hôtesses chaque année. Des cours de maquillage et de savoir-vivre aux exercices de dépressurisation dans des cabines d’avion reconstituées, Antoine GAVEAU et Aurélien CHAPALAIN ont suivi Anne-Laure et Mathilde, deux jeunes Françaises qui, toute leur vie, ont rêvé d’être hôtesse de l’air !

– LES ENFANTS INVISIBLES : Louise MONFORT, Philippe AUDERNY
On les appelle les Heihaizi. Les enfants « noirs », invisibles. En Chine, pendant 35 ans, la loi sur l’enfant unique a interdit aux couples d’avoir un deuxième enfant. Ceux qui sont nés tout de même se retrouvent privés de tous les droits, mis au ban de la société, sans existence légale. Ils seraient ainsi 13 millions, coupables d’être nés en trop, dans une Chine qui s’ouvre mais où le parti communiste continue de régir la vie intime des couples et des familles.

– VICTIME ET COUPABLE : Thierry DEMAIZIERE, Léo MONNET
Jacqueline Sauvage est devenue malgré elle un symbole. Après le meurtre de son mari et pendant sa détention, l’opinion publique s’est emparée de son histoire en lui offrant la meilleure des défenses. Le 28 décembre dernier, François Hollande l’a graciée… Un meurtre, trois coups de fusils qu’elle a toujours du mal à justifier si ce n’est en répétant que son mari était violent et qu’elle souhaitait en libérer sa famille. Elle est aujourd’hui graciée mais pas innocentée.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces