Olivia Ruiz / Florent Pagny : le clash continue…



0
(0)

Cela fait quelques années déjà que Florent Pagny tacle régulièrement Olivia Ruiz par médias interposés. En 2013 par exemple, dans le cadre de l’émission de Catherine Ceylac « Thé ou Café », il déclarait qu’il ne chanterait jamais avec elle. « Pourquoi ? Parce que je l’aime pas. Mais bon, elle me le rend bien. Elle m’aime pas » avait-il alors lâché.


Annonces

capture TF1

Annonces

Quelques mois plus tard, toujours en 2013 donc, il en rajoutait une couche dans les colonnes du magazine Gala en déclarant « Depuis le début, cette gamine me prend pour un idiot, elle m’évite, ne veut pas me dire bonjour (…) On se croise depuis la première Star Academy à laquelle elle a participé  ette année-là, j’étais le parrain de l’émission et je dois lui rappeler de mauvais souvenirs… Tant pis pour elle si elle n’aime pas les chanteurs populaires »

Depuis on pensait la hache de guerre enterrée jusqu’à cette interview accordée en février dernier à Télé­câble Sat Hebdo. Evoquant l’arrivée de Matt Pokora parmi les coachs de The Voice, il avait déclaré « J’avais croisé Matt sur des plateaux, et contrairement à certains artistes de la jeune génération comme Olivia Ruiz ou Julien Doré, il est très poli. »

Et Olivia Ruiz dans tout ça ? Et bien elle a fini par réagir. Interrogée par  Femme Actuelle, la chanteuse ne cache pas son incompréhension mais aussi la douleur qu’elle ressent face à ce qu’elle considère comme des attaques. « Ça a tendance à me bouleverser (…) Je suis une hypersensible. Florent Pagny qui s’acharne sur mon dos, je n’y comprends rien. Il est très pushy. Je ne sais pas bien ce qu’il a dit mais bon… de façon globale j’ai tendance à être très sensible à la critique. Ma philosophie c’est : n’accorde pas trop d’importance à cet enfoiré qui t’a fait du mal. Mais c’est vrai que j’y pense et c’est douloureux. »


Annonces

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces