Miss France 2018 : Maëva Coucke accusée de racisme, Gilles Verdez veut qu’on « lui retire sa couronne » !



0
(0)

Mais où est donc passée notre liberté d’expression ? Une simple petite phrase prononcée pendant la cérémonie d’élection de Miss France 2018, sans penser à mal, est entrain de prendre des proportions incroyables… Et cette phrase, c’est la belle Maëva Coucke, qui a ensuite été élue Miss France 2018 par les téléspectateurs et qui débute une année en tant que reine de beauté de la France, qui l’a prononcée.


Annonces

Mettant en valeur le fait qu’elle soit rousse, Maëva a parlé de la « crinière de lionne » de Miss France 2017, Alicia Aylies. Des mots que certains n’ont pas hésité à assimiler à du racisme.

Miss France 2018 : voir ou revoir le sacre de Maëva Coucke (VIDEO)
Capture TF1

Annonces

« Après une blonde, une brune, une miss à la crinière de lion­ne… Pourquoi pas une rousse ? » a déclaré Maëva Coucke au micro de Jean-Pierre Foucault durant la cérémonie.

Sur les réseaux sociaux, les réactions ont fusé suite à cette phrase de la jeune femme. Et bien sûr, s’il y en a un qui n’a pas manqué de réagir et de mettre de l’huile sur le feu, c’est bien Gilles Verdez, chroniqueur de Touche pas à mon poste.


Annonces

« La nouvelle Miss France est donc celle qui a parlé de ‘crinière de lionne’. Et si le CSA lui reti­rait sa couronne? » a-t-il balancé sur son compte du réseau social Twitter.

Pas sûr que Miss France 2018 passe par le plateau de TPMP cette année…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces