Donald Trump ravi de ce vaccin contre le VIH qui n’existe pas



4.9
(11)

Donald Trump ne maîtrise pas forcément tous ses dossiers. C’est notamment le cas de celui de la santé. Depuis qu’il est à la Maison Blanche on peut dire qu’il a multiplié les bourdes à ce sujet. Le dernier en date concerne le vaccin contre le VIH… un vaccin qui n’existe malheureusement pas. Enfin sauf chez lui visiblement.


Annonces

Donald Trump
Crédits : PR Photos

Annonces


Annonces

Et c’est à l’occasion d’une énième conférence de presse du président américain, qu’il a commis cette petite boulette qui n’a bien sûr échappé à personne.

Alors qu’il disait avoir bon espoir dans la mise au point rapide d’un traitement contre la Covid-19, il s’est félicité du travail des chercheurs américains qui ont mis point un vaccin contre le VIH.

À propos de la Covid-19 il d’abord déclaré : « Avant la fin de l’année, je prédis que nous aurons trouvé un vaccin ainsi qu’un traitement » contre le coronavirus. « Nous faisons des progrès extraordinaires »/


Annonces

Puis, en voulant remercier la communauté scientifique américaine pour son travail, a rajouté : « Je suis de très près ce que font les scientifiques, les médecins… J’ai beaucoup de respect pour eux. Ils ont déjà mis au point de nombreux autres traitements au cours de ces dernières années. Ce sont les meilleurs, les plus intelligents, les plus brillants, et ils ont notamment mis au point le vaccin contre le VIH »

Et il aurait mieux fait de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de dire une telle ineptie puisqu’aucun vaccin contre le Sida n’existe.

« Non, il n’existe pas de vaccin contre le VIH / sida. Si la recherche a considérablement progressé depuis le début de l’épidémie et a permis, pour ceux qui ont accès aux traitements, de vivre avec le VIH, un constat demeure : en 2019, on meurt toujours du VIH/sida dans le monde et aucune guérison n’est possible. Il n’existe pas non plus de vaccin » peut-on lire notamment sur Sidaction.org.

Donald Trump et ses bourdes sur la santé

Donald Trump n’est pas à une bourde près, qu’il s’agisse de santé, ou pas. Il y a quelques semaines à peine il faisait bondir les scientifiques en suggérant d’injecter un désinfectant dans les poumons afin de permettre aux malades de guérir de la Covid-19. Il avait également évoqué la possibilité de traiter le corps des patients avec des rayons ultraviolets.

Des propos qui ont heurté de nombreux spécialistes à l’image de Robert Reich, professeur de politiques publiques à l’université de Californie à Berkeley. Ce dernier n’a pas hésité une seconde à dire que les propos de Donald Trump pouvaient mettre gravement en danger la santé du public.

Walter Shaub, ancien directeur du Bureau de l’éthique gouvernementale, était allé plus loin encore en déclarant : « Il est incompréhensible pour moi qu’un crétin comme lui occupe la plus haute fonction du pays et qu’il existe des gens assez stupides pour penser que c’est normal ». Puis de mettre en garde contre l’injection de désinfectant qui peut, et on s’en doutait quand même, provoquer la mort.

>>> Donald Trump dévisse dans les sondages. A t-il perdu pour autant ?

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 11

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces