« Des racines et des ailes » du 26 mai 2021 : ce soir « Du Bassin d’Arcachon aux Landes de Gascogne »



4.7
(20)

Annonces

« Des racines et des ailes » du 26 mai 2021. En cette soirée de mercredi France 3 nous propose un numéro inédit du magazine « Des racines et des ailes ». Rendez-vous dès 21H05 sur France 3 ou en replay et streaming sur France.TV.


Annonces

« Des racines et des ailes » du 26 mai 2021
capture écran France 3

Annonces


Annonces

Pour ce numéro inédit, Carole Gaessler nous emmène sur la côte aquitaine, entre la Gironde et les Landes. Elle nous invite au phare de Cordouan, candidat au Patrimoine mondial de l’Unesco, et nous fait découvrir les richesses insoupçonnées du Bassin d’Arcachon, un territoire unique et préservé.

« Des racines et des ailes » du 26 mai 2021 : sommaire et reportages

Les merveilles du bassin d’Arcachon

Le Bassin d’Arcachon est une véritable mer intérieure, qui se dévoile, une fois franchies les passes, qui constituent la seule voie d’accès navigable depuis l’océan Atlantique. Avec le skippeur Grégory Desserez, nous traversons ce passage périlleux et découvrons les beautés naturelles de ce territoire maritime.

À Arcachon, nous découvrons la ville d’hiver, l’un des ensembles les plus originaux de villas éclectiques, typiques du XIXe siècle. Celles-ci voient le jour à partir de 1860, lorsque les frères Pereire construisent un sanatorium pour attirer la riche aristocratie atteinte de maladies pulmonaires. Arcachon devient alors rapidement un haut lieu de villégiature.


Annonces

L’île aux Oiseaux est un petit paradis au cœur du Bassin d’Arcachon. Ce site naturel protégé accueille chaque année quelque 300 espèces d’oiseaux. Son accès est difficile et très réglementé. Thierry Duprat et Anaïs Lucas, gardes du littoral, veillent sur les emblèmes du Bassin : quarante cabanes réparties dans cinq villages, et les deux fameuses cabanes tchanquées, construites sur pilotis au XIXe siècle, pour surveiller les premiers parcs à huîtres. Aujourd’hui propriétés du Conservatoire du littoral, elles sont des témoignages précieux de la naissance de l’ostréiculture sur le Bassin.

Nous grimpons au sommet de la spectaculaire dune du Pilat, la plus élevée d’Europe, du haut de ses 104 mètres. Reconnue comme un phénomène géologique remarquable, elle est étudiée de près par l’Observatoire de la Côte d’Aquitaine. Les géologues constatent, grâce à des relevés topographiques, que ce monument naturel est en perpétuel mouvement, sous l’effet de l’érosion éolienne et maritime.

Le chef Stéphane Carrade a obtenu en 2020 sa deuxième étoile au « Michelin ». Il sublime les produits de la mer qu’il sélectionne/achète directement auprès/chez des pécheurs, sur le port d’Arcachon, le plus important du bassin. Deux mille tonnes de poissons y transitent chaque année.

Enfin, nous achevons cette découverte insolite du Bassin d’Arcachon dans le delta de la Leyre. C’est ici que se rencontrent les eaux douces du fleuve et les eaux salées de l’Océan. Cette mosaïque de milieux naturels a fait naître un écosystème d’une extraordinaire richesse, encore bien méconnu.

Réalisé par Julie Zwobada / Coproduction L2 Films – France Télévisions, avec la participation du CNC.

Sur la Côte d’Argent

Au large de l’estuaire de la Gironde, le phare de Cordouan, surnommé le « Versailles de la mer », est candidat à l’inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Il fait l’objet d’une campagne de restauration d’envergure. Une équipe de maçons et de tailleurs de pierre s’apprête à vivre une semaine coupée du monde, pour restaurer le perrat d’accès au monument, ainsi que la chapelle, unique exemple d’édifice religieux dans un phare.

Le phare de Cordouan est le dernier phare de France en pleine mer encore habité. Ses gardiens, Mathieu Latapie et Thomas Dalisson, veillent sur l’édifice au rythme des marées et nous font découvrir leur lieu de vie.

À 200 kilomètres plus au sud, sur la côte, la plus grande forêt artificielle d’Europe, plantée sous Napoléon III, s’étend sur près d’un million d’hectares. Dans le parc naturel régional des Landes de Gascogne, quatre cousines ont fondé « La ferme des filles » dans un magnifique airial traditionnel landais. Elles y pratiquent l’agriculture biologique.

Kévin Laussu, historien de l’art, nous fait découvrir les joyaux de l’architecture de Dax et Hossegor. Depuis 2004, il met en lumière les trésors cachés de sa ville natale. Il nous fait entrer dans les plus belles maisons, ainsi que dans l’Hôtel Splendid. Restauré pendant quatre ans, il constitue l’un des plus grands ensembles Art déco de France.

François Faure est conservateur de la réserve naturelle du courant d’Huchet, surnommée « l’Amazonie landaise ». Un territoire sauvage, entre forêts, dunes et océan, où la nature crée des décors atypiques. Ce territoire mystérieux se découvre uniquement à bord d’une galupe, une barque traditionnelle à fond plat.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 20

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces