Un si grand soleil, Fabrice Deville : « le frère de Florent est paumé » (interview)



4.3
(79)

Annonces

Interview de Fabrice Deville, comédien de la série de France 2 « Un si grand soleil » – Alors qu’il incarne le personnage de Florent dans la série « Un si grand soleil » depuis maintenant deux ans, Fabrice Deville nous a accordé un entretien dans lequel il se confie sur son rôle et l’avenir de son personnage.


Annonces

Il évoque notamment l’arrivée de Jonathan, le frère de Florent. Tout juste sorti de prison, il va débarquer dans l’épisode qui sera diffusé le mercredi 5 mai. Et on peut dire que Florent n’est pas ravi de revoir ce frère avec lequel il ne s’entend pas !

Fabrice Deville nous parle aussi de sa complicité avec les autres acteurs de la série, comme Mélanie Maudran (Claire), Teïlo Azaïs (Enzo), et Coline Ramos-Pinto (Kira).

Un si grand soleil : Fabrice Deville évoque l'arrivée du frère de Florent (interview)
© Fabien MALOT – FTV

Annonces


Annonces

INTERVIEW – nos questions à Fabrice Deville

J’ai lu que vous aviez plusieurs fois refusé de rejoindre le casting de « Un si grand soleil ». Qu’est-ce qui a finalement fini par vous convaincre ?


Annonces

C’est Johanna Delon, qui est une vraiment une super directrice de casting qui, avec son acharnement, m’a dit « attends, la série elle est très bien. Je peux comprendre que tu aies refusé la première fois parce que tu ne savais pas où tu t’engageais ». Au départ je ne voulais pas être dans une quotidienne, la deuxième fois j’avais des impératifs familiaux donc je ne pouvais pas y aller. Et puis ensuite la troisième fois j’ai quand même fait le casting, c’était pour un guest et là je me suis dit « je sais pas, il doit y avoir un signe là-haut ». Avec la détermination de Johanna, je me suis dit qu’il faudrait être vraiment con pour ne pas y aller ! Et puis le fait de savoir qu’il y avait Mélanie Maudran (Claire dans la série, ndlr). Je la connaissais déjà parce qu’on avait fait film ensemble il y a longtemps. Et c’est quelqu’un que j’ai toujours beaucoup apprécié. Une chouette femme, une chouette amie, une chouette partenaire.

Vous saviez dès le départ que Florent serait un personnage récurrent ?

Ils m’ont dit que c’était pour jouer le chéri de Claire, un avocat. On part sur une saison et puis on verra ce que ça va donner. Mais il n’y avait pas de garantie, c’était un personnage qui pouvait être vraiment présent mais si ça ne s’était pas bien passé je pense que j’aurai pu me séparer de Claire. A la première occasion, quand Claire m’a trompé pendant le Covid, on aurait pu me faire partir.

En quoi la crise sanitaire actuelle a changé les conditions de tournage ?

Ça a changé mentalement et psychologiquement chez les gens beaucoup de choses. Donc forcément ça se ressent sur notre façon de jouer. On garde notre joie de vivre, etc. mais ça a éteint un petit truc quand même. Après il y a le côté technique, ça a été le fait de porter des masques tout le temps. C’est compliqué, ça change des choses par rapport au jeu. Au début il y avait la peur de ne pas savoir où on allait. Et puis ensuite on s’est réhabitués et c’est revenu. Et heureusement on joue sans masque !

Votre personnage, Florent, a finalement pardonné à Claire son infidélité. Mais il n’a jamais su qu’elle cambriolait des villas avec sa copine Myriam. Savez-vous si Florent va l’apprendre ?

C’est étonnant ce qu’elle fait, je pense qu’on n’en parlera pas. D’un point de vue scénaristique, c’est vraiment étonnant. Je trouve que ça ne ressemble pas à Claire. Je pense qu’elle le fait pour sa copine Myriam, que je ne porte pas dans mon coeur, ce qui fait qu’elle doit continuer par défi à s’amuser avec elle de temps en temps en se disant que ce n’est pas dangereux. Mais le jeu est dangereux ! J’espère que l’on n’aura pas de discussion là-dessus parce que je lui rentrerai dedans. Forcément ça partirait au clash.

L’imaginez-vous être capable de pardonner à nouveau Claire ?

Je lui pardonnerai mais je lui dirais que c’est de la folie. Je la sermonnerai, c’est 5 ans un cambriolage !

Le frère de Florent, tout juste sorti de prison, va débarquer à Montpellier. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Il va débarquer à Montpellier, essayant un peu de se racheter une conscience, allant tisser des liens avec tout mon entourage. Mais moi je sais pour lui avoir tendu la main dix fois, que dix fois il va nous manger. Et donc je préviens tout le monde que ce n’est pas une bonne personne. Il va monter un business, ça ne va pas se passer comme il veut. Il va vraiment foutre la merde partout, comme j’ai pu le prédire le premier jour où je le vois. Il arrive le 5 mai, le jeu agaçant de l’acteur m’a aidé à avoir envie de le gifler à chaque réplique ! C’est aussi des rancoeurs de quand on était petits, il ne s’est jamais vraiment bien comporté. C’est énervant de le voir revenir.

Son arrivée va-t-elle avoir des répercutions entre Florent et Claire ?

Non, il n’y aura pas répercutions. On est un couple solide. Je n’ai pas des attitudes très bien vis à vis de mon frère mais je dirais qu’on est un couple solide donc ça ne va pas être un problème. C’est surtout que ça va me demander beaucoup d’énergie pour expliquer à Claire que ce n’est pas de ma faute. J’ai fait comme j’ai pu avec mon statut d’avocat et un frère qui nous en a fait voir de toutes les couleurs. C’est un type paumé !

Vous imaginez-vous rester encore plusieurs années dans la peau de Florent ? N’avez-vous pas peur d’être enfermé dans ce rôle ?

Oui, sans problème. Non je n’ai pas peur, je ne suis pas non plus le rôle principal. Je fais partie d’un tout, d’une équipe. Ce n’est pas moi que l’on met en avant et j’ai joué aussi plein d’autres trucs depuis de nombreuses années. Ce n’est pas parce que je passerai 4 ans à jouer dans une série, j’apprends beaucoup de choses encore. Ils me font jouer plein de choses, chaque arche m’amène vers quelque chose de différent. Pourquoi quitter la table quand on est bien servi ? C’est vraiment super, Mélanie est top. On se découvre vraiment, on a une complicité. Et je suis entouré de Coline Ramos-Pinto, qui joue Kira, qui est un véritable rayon de soleil. C’est vraiment quelqu’un que j’aime beaucoup, la réalité a pris le pas sur la fiction parce que je suis très touchée par cette fille que je trouve extra. Comme mon fils, Teïlo Azaïs (qui incarne Enzo, ndlr). On fait des déjeuners de famille, ou des dîners, et on a l’impression d’être à la maison ! On forme une chouette famille et ça me donne envie de rester.

Comment aimeriez-vous voir évoluer Florent ?

Un peu plus drôle, avec un peu plus de blagues potaches. Moi je suis plus drôle que Florent, il est un peu droit comme la justice sur certains trucs. J’aimerai qu’il retrouve un vieux pote d’enfance et qu’ils se marrent bien. Qu’on découvre qu’il s’est rangé avec Claire.

Avez-vous d’autres projets en ce moment ?

J’ai eu trois projets qui n’ont pas marché. Munch, un truc sur Netflix et un film où je devais donner la réplique à Jean Dujardin. C’est pas bien grave, on va repartir sur une autre série de castings. J’en ai réussi quatre avant, ce qui m’a permis de faire « Les Mystères de la chorale » avec Emmanuelle Dubergey, « Le crime lui va si bien » de Stéphane Kappes avec Claudia Tagbo, et « Le Prix de la trahison » de François Guérin qui sera diffusé en septembre.

Propos recueillis par Céline Geoffroy. Reproduction interdite sans citer Stars-Actu.fr

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de notes : 79

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces