« Capital » du 22 août 2021 : au sommaire ce soir « Villages de France, villages terroirs : à chacun son filon! »



4.7
(13)

Annonces

« Capital » du 22 août 2021 : sommaire et reportages de ce soir. Ce soir, Julien Courbet vous donne rendez-vous sur M6 pour un numéro inédit de votre magazine économique préféré « Capital ». Et ce soir il a pour thème : « Villages de France, villages terroirs : à chacun son filon! »


Annonces

« Capital » du 22 août 2021
© Benjamin DECOIN /M6

Annonces


Annonces

« Capital » du 22 août 2021 : sommaire et reportages de ce soir

« Villages de France, villages terroirs : à chacun son filon! »

La plupart des Français a prévu de passer ses vacances d’été dans l’Hexagone cette année. Dans les zones touristiques, tous les villages de France sont bien décidés à attirer les flux de touristes et profiter du budget des vacanciers pour la haute saison ! Les plus chanceuses sont les communes qui surfent sur un monument historique, un site classé, ou une spécialité gastronomique.

Comme Espelette au Pays basque, où près de 10 000 estivaliers affluent chaque jour, attirés par la renommée de son célèbre piment. Du pain béni pour ses producteurs locaux, restaurateurs et commerçants. Le célèbre piment basque génère un chiffre d’affaires de plus de 65 millions d’euros par an ! Les communes qui n’ont pas la chance d’avoir une telle renommée gastronomique se battent avec d’autres armes.

À 40 kilomètres d’Espelette, le petit village de Guiche en avait assez de voir passer dans ses rues, sans s’arrêter, les bus remplis de touristes. Il y a quelques années, la mairie et un investisseur privé se sont lancés ensemble dans le développement d’une base nautique sur une ancienne carrière désaffectée. Bingo ! Avec ses toboggans géants, ses locations de canoés et ses restaurants, le site est devenu un spot incontournable.


Annonces

Même quand elles n’ont ni plan d’eau, ni monuments historiques, ni spécialités culinaires, certaines communes trouvent malgré tout le bon filon pour se faire connaître et capter le flux de touristes. Le petit village perdu d’Alise-Sainte-Reine, en Côte-d’Or, a décidé de jouer la carte de l’histoire de France. C’est dans les champs alentours qu’aurait eu lieu la fameuse bataille d’Alésia. Même si les historiens n’en sont pas certains, Alise-Sainte-Reine compte bien devenir aux yeux des touristes la cité d’Alésia. Remparts romains grandeur nature, musée gaulois bâti avec les financements de la région, reconstitution de la bataille en costumes d’époque : la commune sort le grand jeu.

Moins coûteux et tout aussi efficace, d’autres comme Laas, dans les Pyrénées-Atlantiques près de Pau, ont fait le pari de l’humour. Monsieur le maire a décidé de proclamer le site « Principauté de Laas » ; une blague potache qui fonctionne. Car depuis, les touristes se bousculent pour visiter le village, avec ses barrières douanières, son tampon de passeport payant en souvenir et son château local. Festivités et banquets arrosés font le reste !

Les équipes de Capital ont enquêté à travers la France pour vous révéler les recettes des villages de France pour vous distraire et vous faire dépenser !

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 13

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces