« OSS 117 : Le Caire nid d’espions » ce soir sur M6 dans le cadre d’une soirée spéciale Jean Dujardin (lundi 2 août 2021)



4.7
(19)

Annonces

« OSS 117 : Le Caire nid d’espions » c’est le film que M6 vous propose de voir ou de revoir ce soir dès 21h05 et ce dans le cadre d’une soirée spéciale consacrée à Jean Dujardin. Si vous n’êtes pas à la maison, rendez-vous également en streaming via la fonction direct 6PLAY et ce depuis tous vos appareils connectés.


Annonces

© GAUMONT FILMS/MANDARIN CINEMA

Annonces


Annonces

Au cours de cette soirée, M6 vous propose de re-découvir le premier opus « OSS 117 : le Caire, nid d’espions ». Il sera suivi d’un documentaire exclusif et inédit sur Jean Dujardin « Le fabuleux destin de Jean Dujardin ».

« OSS 117 : Le Caire nid d’espions » : l’histoire du film

Égypte, 1955. Le Caire est un véritable nid d’espions. Tout le monde se méfie de tout le monde, tout le monde complote contre tout le monde : Anglais, Français, Soviétiques, la famille du roi déchu Farouk qui veut retrouver son trône, les Aigles de Kheops, une secte religieuse qui veut prendre le pouvoir… Le président de la République Française, Monsieur René Coty, envoie son arme maîtresse mettre de l’ordre dans cette pétaudière au bord du chaos : Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117…

Casting

Jean DUJARDIN (OSS 117 / Hubert Bonisseur de la Bath)
Bérénice BEJO (Lamina)
Aure ATIKA (Princesse Al Tarouk)
Philippe LEFEBVRE (Jack)
Constantin ALEXANDROV (Setine)
Laurent BATEAU (Gardenborough)
Claude BROSSET (Armand Lesignac)
Ary ABITTAN (Raymond Pelletier)


Annonces

Et juste après

Juste après découvrez le « Fabuleux destin de Jean Dujardin » dans le cadre d’un documentaire exclusif réalisé par Julie MARTIN.

Cet été, Jean Dujardin revêt pour la troisième fois l’uniforme de l’agent secret préféré des Français : l’incorrigible Hubert Bonisseur de La Bath. Direction l’Afrique noire cette fois pour une nouvelle mission très attendue du public.


Annonces


Annonces

À l’occasion de la sortie de ce troisième opus, réalisé par Nicolas Bedos, nous proposons de revenir sur les temps forts qui ont marqué la vie et la carrière de Jean Dujardin. Mais comment raconter l’incroyable parcours d’un artiste grand public au CV de monstre sacré ? Il y a tout juste dix ans, Jean Dujardin remportait l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans le film muet « The Artist ». 7 d’or, prix d’interprétation à Cannes, Golden Globe, BAFTA… C’est bien un comédien « surdiplômé » qui fêtera l’an prochain ses 50 ans. À partir d’interviews exclusives de ses proches, d’extraits de making-off et d’archives, nous tenterons de comprendre qui se cache derrière cet acteur multi-facettes qui a l’art d’être là où on ne l’attend pas.

Élève timide sur les bancs de l’école, Jean Dujardin s’affirme sur scène, dans les cafés-théâtres parisiens où il fait la rencontre du public et de ses premiers camarades de jeu : les futurs membres des « Nous C Nous ». Comment le petit garçon effacé a-t-il peu à peu trouvé à s’apaiser dans la lumière ? En quoi ces années d’apprentissage ont-elles forgé en lui le désir de vivre, adulte, une éternelle récré ?

Avec la série « Un gars, une fille », Jean Dujardin s’invite quotidiennement à la table des Français. Un rôle de gendre idéal qui lui ouvre les portes du cinéma. Mais c’est à « Brice de Nice » et James Huth que l’acteur doit son premier carton sur grand écran en 2005. Comment est né ce surfeur peroxydé qui attend une vague qui ne viendra jamais ? Que nous révèle ce personnage, de celui qui l’a imaginé ?

Autre personnage phare incarné par Jean Dujardin : l’agent très spécial OSS 117. Comment l’acteur explique-t-il sa fidélité à ce rôle d’anti James Bond ? Quel plaisir trouve-t-il à incarner ces personnages sans filtre, libres de dire ce qu’il est normalement interdit de penser ?

Avec « the Artist », en 2011, c’est un Oscar qui tombe sur la tête du comédien français. Mais comme un gagnant du loto qui refuserait de changer de vie, Jean Dujardin résiste aux avances d’Hollywood. Quels souvenirs garde le seul acteur français jamais oscarisé de sa folle épopée américaine ? Pourquoi refuse-t-il de s’enfermer dans ce rêve des autres qui s’appelle Hollywood ? Nous revivrons avec lui la course aux Oscars dont l’acteur est ressorti plus français que jamais, amoureux d’un 7e art qui n’est pas une industrie.

Le « Fabuleux destin de Jean Dujardin » c’est l’histoire d’un gamin surdoué, planqué derrière ses perruques, que rien ne prédestinait à conquérir l’Amérique. Une carrière guidée par les coups de cœur et les rencontres sans jamais suivre d’itinéraire fixe. C’est finalement la notoriété qui le révèle à lui-même : il est un gars normal qui veut avant tout rester libre.

Le saviez-vous ?

– Comment Jean Dujardin est devenu OSS 177 ? “Au moment de l’écriture du scénario, je ne savais pas qui incarnerait OSS. Nous souhaitions juste qu’il soit drôle et beau, avec un physique à la Sean Connery”, explique le scénariste Jean-François Halin dans le livre “Jean Dujardin : “Du café-théâtre aux Oscars, l’itinéraire d’un “gars normal””. C’est un ami de Michel Hazanavicius, monteur de “Bienvenue chez les Rozes”, qui lui conseille en 2005 de rencontrer l’acteur d’“Un gars, une fille” : “N’ayant pas la télé, je n’avais vu sa tête que sur les magazines de supermarché. Nous nous sommes très vite entendus, pas tant sur notre sens de l’humour que sur la façon dont on voyait le travail. Comme Les Nuls, vingt ans avant, cette rencontre fait partie des plus importantes de ma vie professionnelle”.

– Ce que pense Jean Dujardin de ce personnage… “Il y a deux rôles que tout acteur rêve de jouer : un cow-boy et un agent secret ! En tant que comédien, c’était l’occasion de créer un personnage de composition comme je les adore. Dix mois en costard, les cheveux noir corbeau, à travailler sa façon de parler pour retrouver la musique un peu chantante des doublages français de l’époque, la gestuelle, le look, la façon de marcher, c’est un régal !”

– Récompensé en 2007, Maamar Ech-Cheikh a reçu le César des Meilleurs décors pour le film “OSS 117 : Le Caire, nid d’espions”

– Jean Dujardin sera prochainement à l’affiche de “Novembre”, écrit et réalisé par Cédric Jimenez et dont la sortie est prévue en 2022. Le film revient sur l’enquête policière après les attentats du 13 novembre 2015 en France. L’acteur sera aux côtés de Sandrine Kiberlain et Jérémie Renier.

À l’occasion de la sortie en salle du 3e volet d’OSS 117 le 4 août, soirée spéciale Jean Dujardin ce soir dès 21h05 sur M6 et 6PLAY.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 19

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces