« Laissez-vous guider » du 12 décembre 2023 : ce soir « Sur les pas des mousquetaires »


Publicité

« Laissez-vous guider » du 12 décembre 2023 – Ce mardi soir à la télé, France 2 vous propose un inédit du magazine « Laissez-vous guider » avec Stéphane Bern et Lorànt Deutsch. Au programme aujourd’hui, le numéro intitulé « Sur les pas des mousquetaires ». Stéphane Bern et Lorànt Deutsch vous embarquent sur les pas des soldats les plus flamboyants de l’histoire de France : les mousquetaires.


Rendez-vous dès 21h10 sur France 2 ou sur France.Tv (replay, streaming vidéo, avant-première).

« Laissez-vous guider » du 12 décembre 2023 : ce soir « Sur les pas des mousquetaires »
Capture FTV


Publicité

« Laissez-vous guider » du 12 décembre 2023 : Sur les pas des mousquetaires, le programme

Grâce à la magie de la 3D, les plus spectaculaires constructions aujourd’hui disparues réapparaissent dans leur splendeur. Elles représentent chacune un jalon dans le parcours de cette unité d’élite qui a marqué le XVIIe siècle par ses exploits et son panache.



La première étape de cette balade historique et touristique nous conduit dans le Centre-Val de Loire, à Richelieu, la ville construite par le puissant cardinal, ennemi juré des « Trois Mousquetaires » d’Alexandre Dumas**.
Le château de Richelieu. Il est un personnage-clé de notre histoire et du célèbre roman d’Alexandre Dumas. Le cardinal de Richelieu s’était fait construire au XVIIe siècle un palais grandiose dans la ville qui aujourd’hui porte son nom, en Touraine. Ce palais disparu était tellement fastueux qu’il a servi de modèle pour la construction du château de Versailles.


Le Pré-aux-Clercs. À Paris, dans ce qui est aujourd’hui le quartier de Saint-Germain-des-Prés, se trouvait au XVIIe siècle… un pré ! Consacré à la promenade pendant la journée, c’était au petit matin le lieu de rendez-vous privilégié des gentilshommes qui s’affrontaient en duel.
Stéphane et Lorànt nous invitent à une plongée dans le passé où ces combats à l’épée mettaient souvent aux prises des mousquetaires prêts à tout pour défendre leur honneur.
La porte de la Conférence. À l’époque des mousquetaires, Paris était entourée de remparts, percés d’une vingtaine de portes, qui permettaient d’entrer et de sortir de la ville. L’une de ces portes, particulièrement majestueuse, a joué un rôle important dans l’histoire des mousquetaires, et dans celle du jeune roi Louis XIV : la porte de la Conférence. Située au niveau du jardin des Tuileries, sur les bords de la Seine, elle a permis à la famille royale de fuir la capitale secouée par les émeutes de la Fronde en 1649.
La caserne des mousquetaires. Construit sur ordre de Louis XIV dans le quartier du Faubourg-Saint-Antoine, près de la Bastille, cet immense bâtiment permettait de loger 250 mousquetaires et autant de chevaux, dans un luxe inédit à l’époque pour des soldats. Véritable hôtel particulier de taille XXL, il a été en grande partie détruit au XXe siècle pour construire ce qui est aujourd’hui l’hôpital des Quinze-Vingts (spécialisé en ophtalmologie).
Le Grand Arsenal. Entre la Seine et la Bastille se trouvait autrefois une gigantesque manufacture de munitions et d’armes de guerre, au centre de laquelle dominait l’impressionnant palais du grand maître de l’artillerie du royaume. Profondément remanié au fil des siècles, ce palais abrite aujourd’hui la bibliothèque historique de l’Arsenal. Mais, à l’époque des mousquetaires, c’est là que se sont tenus deux procès retentissants : celui du ministre des Finances de Louis XIV, l’ambitieux Nicolas Fouquet, et celui de l’affaire dite « des poisons ».


Publicité



Publicité


Retour en haut