Le film « Exodus » finalement autorisé au Maroc


« Exodus : Gods and Kings » le dernier film de Ridley Scott a été interdit dans plusieurs pays comme l’Egypte, les Emirats arabes unis ou bien encore le Maroc. Dans ce pays cette fresque a été interdite pour le motif suivant : « atteinte aux sentiments religieux des Marocains ». Principal reproche le fait d’« avoir représenté Dieu dans une scène matérialisée par un enfant qui donne la révélation au prophète Moïse ».

Quelques jours plus tard on apprend que le film sera finalement projeté sur les écrans marocains mais après que quelques coupes aient été effectuées.


ANNONCES

Dans un communiqué de presse le Centre cinématographique marocain (CCM) indique avoir trouvé un accord avec la Fox, Ridley Scott et la commission de visionnage chargée de délivrer les visas d’exploitation. Il consiste en la suppression de deux passages sonores qui faisaient allusion à la personnification Divine.

Dans son communiqué le CMM précise que les membres de la commission n’ont pas procédé à une quelconque censure mais se sont contentés de faire respecter la loi et appliquer ses textes.


ANNONCES

 © Twentieth Century Fox
© Twentieth Century Fox

Sorti il y a 15 jours en France, Exodus a déjà convaincu 1 212 214 spectateurs dans les salles de l’hexagone.

Dans « Exodus », Christian Bale incarne Moïse lors de la fuite des hébreux hors d’Egypte où ils étaient, selon la Bible, retenus en servitude.

Dans ce film qui revisite la trajectoire de Moïse il partage l’affiche avec Aaron Paul , Sigourney Weaver , Ben Kingsley , John Turturro ou bien encore Indira Varma.

Exodus met en scène le courage et l’audace d’un homme qui va défier le pouvoir de tout un Empire. En s’appuyant sur une 3D immersive et des effets spéciaux de toute dernière génération, Ridley Scott redonne vie à l’histoire du leader prophétique Moïse alors que celui-ci s’élève contre le pharaon Egyptien Ramsès, et qui va conduire, au cours d’un incroyable périple, 600.000 esclaves hors d’Egypte, en proie à une terrifiante épidémie de peste.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES