Quand Daniel Radcliffe réagit aux propos de J. K. Rowling



4.9
(15)

Annonces

Il s’appelle Daniel Radcliffe et il est devenu mondialement célèbre grâce à son rôle dans « Harry Potter ». Et si depuis on ne l’a pas vu faire grand chose, il n’en reste pas moins que l’acteur britannique n’a pas sa langue dans sa poche.


Annonces

J.K. Rowling, l'auteure de Harry Potter guérie du coronavirus
Crédits : PR Photos

Annonces


Annonces

Ce dernier vient en effet de réagir aux propos, ou plus exactement aux tweets, de J. K. Rowling, celle sans qui la saga Harry Potter n’aurait jamais vu le jour.

Mais qu’à dit J. K. Rowling ?

Durant le week-end, la romancière et scénariste a publié une série de tweets très vite qualifiés de transphobes. Réagissant à un article publié par le site Devex.com et ayant pour titre « Créer un monde post-covid plus égalitaire pour les personnes qui ont leurs règles », elle l’a commenté par ces mots : « Les personnes qui ont leurs règles. Je suis sûre qu’il existait un mot pour ce genre de personnes. Que quelqu’un m’aide. Wumben ? Wimpund ? Woomud ? ».

Faisant référence au mot « women » (femmes en français, ndrl), elle a très vite été accusée d’avoir exclu les personnes transgenres.


Annonces

Pour sa défense, elle a très vite répliqué en soutenant qu’on ne pouvait pas remettre en question la réalité du sexe biologique.

« Si le sexe n’existe pas, il n’y a pas d’attirance entre les personnes de même sexe. Si le sexe n’existe pas, la réalité que vivent les femmes dans le monde est effacée. Je connais et j’aime des personnes trans, mais effacer le concept même de sexe empêche beaucoup de personnes de parler de leurs vies. Ce n’est pas de la haine que de dire la vérité »

Et même si elle a ensuite promis d’être aux côtés des personnes transgenres dans leur lutte contre les discriminations, elle a continué à se faire lyncher sur les réseaux sociaux.

Daniel Radcliffe réagit aux propos transphobes de J. K. Rowling

Daniel Radcliffe, star de la saga « Harry Potter » de J. K. Rowling n’a pas tardé à réagir en rédigeant le message suivant : « Les femmes trans sont des femmes. Toute déclaration qui affirme le contraire efface l’identité et la dignité des personnes trans, et va à l’encontre de toutes les recommandations des associations des professionnels de santé, qui ont davantage d’expertise sur ce sujet que Jo ou moi. Selon le Trevor Project, 78 pourcent des jeunes personnes transgenres ou non binaires sont sujettes à des discriminations à cause de leur identité de genre. Il est clair que nous devons les soutenir davantage, et non invalider leurs identités et leur causer davantage de souffrances. »

Notez que dans sa réponse publiée sur site de l’association américaine Trevor Project, il s’est défendu d’être en guerre avec J. K. Rowling en déclarant : « Je sais que certains médias vont probablement le présenter comme une guerre ouverte entre J. K. Rowling et moi mais ce n’est vraiment pas de ça dont il s’agit, et surtout pas ce qui est important à l’heure actuelle (…) en tant que soutien du Trevor Project depuis une décennie, et en tant qu’humain, je me dois de prendre la parole aujourd’hui ».

Une polémique bien mal venue pour J. K. Rowling qui s’apprête à publier son nouveau livre « The Ickabog ».

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 15

Aucune note

Liens sponsorisés


Annonces


Annonces