C dans l’air du 19 janvier 2024 : les invités et le sommaire


Publicité

C dans l’air du 19 janvier 2024, invités et sommaire – Ce vendredi soir et comme chaque jour sur France 5, Caroline Roux vous donne rendez-vous pour un nouveau numéro inédit de « C dans l’air ». Quels sont les invités et le sommaire de l’émission aujourd’hui ? On vous dit tout.


Rendez-vous dès 17h40 sur France 5 ou sur france.tv pour le replay.

C dans l'air du 19 janvier 2024 : les invités et le sommaire
FTV


Publicité

C dans l’air du 19 janvier 2024 : le sommaire

⚫ Bernard Darniche, qui préside l’association des citoyens de la route, sera l’invité ce soir d’Axel de Tarlé sur France 5. En tant qu’ex-pilote de rallye, il partagera avec nous des conseils précieux pour une conduite sécurisée sur les routes enneigées et verglacées.

⬛ Canons Caesar, missiles Scalp : la France au secours de l’Ukraine ?
L’Ukraine exhorte l’Occident à intensifier ses efforts pour contrôler la production d’armes par la Russie et met en garde contre la « pénurie de munitions » au sein de son armée. Alors que ses alliés lancent une coalition « artillerie » à Paris, dirigée par la France et les États-Unis, cette initiative vise à mieux répondre aux besoins en armement de Kiev, deux ans après le début de l’invasion russe. Les « feux », cruciaux pour maintenir la ligne de front depuis l’échec de la contre-offensive ukrainienne en 2023, sont au cœur de cette démarche.
Bien que l’Ukraine possède des canons soviétiques adaptés à des obus de 122 mm, les systèmes occidentaux utilisent des obus de 155 mm, créant un défi logistique. Malgré l’annonce de l’Union européenne de fournir un million de munitions d’ici le printemps 2024, seuls 300 000 obus ont été livrés jusqu’à présent. Pour soutenir l’Ukraine, la France s’engage à produire 78 canons Caesar en 2024, finançant 12 d’entre eux avec 50 millions d’euros. Les autres canons seront financés par d’autres alliés.
Face aux attaques régulières de drones et de missiles russes, l’Ukraine exprime le besoin de renforcer sa défense aérienne et de limiter la production d’armes russes, soulignant que 95 % des « composants critiques » proviennent de sociétés occidentales. La Russie, malgré les sanctions, intensifie sa production militaire en réorientant son économie, contournant certaines mesures.
Emmanuel Macron annonce également une assistance militaire à Kiev, fournissant des missiles air-sol Scalp et des centaines de bombes. Il souligne la nécessité d’une Europe plus autonome en matière de défense, compte tenu des incertitudes liées à un possible retour de Donald Trump à la Maison Blanche. Le débat sur une défense européenne prend de l’ampleur alors que l’OTAN prépare le plus grand exercice depuis la Guerre froide.
La coalition « artillerie » vise à répondre aux besoins des soldats ukrainiens, mais des questions subsistent sur son fonctionnement et son impact. L’émergence d’une Europe de la défense indépendante des États-Unis est également un sujet de réflexion. En Russie, des tensions rares éclatent dans la république du Bachkortostan à la suite de la condamnation d’un opposant local critiquant l’invasion de l’Ukraine, soulevant des questions sur l’opinion publique russe.


Publicité

Retrouvez un nouveau numéro inédit de « C dans l’air » ce vendredi 19 janvier 2024 à 17h40 sur France 5. Rediffusion à 23h55.



Publicité


Retour en haut