C dans l’air du 30 janvier 2024 : les invités et le sommaire


Publicité

C dans l’air du 30 janvier 2024, invités et sommaire – Ce mardi soir sur France 5, Caroline Roux vous donne rendez-vous pour un nouveau numéro inédit de « C dans l’air ». Quels sont les invités et le sommaire de l’émission aujourd’hui ? On vous dit tout.


Rendez-vous dès 17h40 sur France 5 ou sur france.tv pour le replay.

C dans l'air du 30 janvier 2024 : les invités et le sommaire
FTV


Publicité

C dans l’air du 30 janvier 2024 : le sommaire

⚫ Stéphane Foucart, un journaliste du Monde et auteur de l’article intitulé « Eaux en bouteille : des pratiques trompeuses à grande échelle », sera l’invité de Caroline Roux ce soir dans l’émission #cdanslair. Une enquête conjointe de la cellule investigation de Radio France et du Monde, publiée ce mardi, met en lumière que Nestlé et d’autres grandes entreprises ont dissimulé au public que l’eau qu’elles prélevaient était contaminée. De plus, elles auraient utilisé des méthodes de purification interdites, alors que la réglementation européenne stipule que l’eau minérale doit être vendue naturelle sans aucun traitement désinfectant.
Nestlé Waters, leader mondial du marché et propriétaire des marques Vittel, Hépar, Perrier et Contrex, aurait employé des traitements interdits pour garantir la « sécurité alimentaire ». La directive européenne interdit toute désinfection des eaux minérales, qui doivent naturellement posséder une qualité microbiologique élevée, contrairement à l’eau du robinet qui est désinfectée avant d’être potable. Malgré cela, Nestlé Waters a admis avoir utilisé des traitements à base d’ultraviolets et de charbon actif. La justification de l’entreprise repose sur les « évolutions de l’environnement autour de ses sources, qui peuvent parfois rendre difficile le maintien de la stabilité des caractéristiques essentielles » de ses eaux, c’est-à-dire leur absence de pollution.
L’enquête révèle également que le gouvernement d’Élisabeth Borne était au courant depuis 2021 que plusieurs industriels de l’agroalimentaire avaient appliqué des traitements et filtrages interdits sur leurs eaux en bouteille. Selon une enquête de l’Igas publiée en juillet 2022, plus d’un tiers des marques d’eaux embouteillées en France subiraient des traitements non conformes, et toutes les marques d’eau de Nestlé seraient concernées à 100 %. Stéphane Foucart reviendra sur cette enquête qui révèle que Nestlé et d’autres entreprises ont purifié illégalement de l’eau contaminée afin de la commercialiser.

⬛ Une atmosphère tendue règne ce mardi, marquée par une série d’actions percutantes dans les supermarchés, visant à dénoncer les marges de la grande distribution et à mettre en lumière l’origine des produits vendus. En parallèle, tous les accès à Paris sont actuellement bloqués par des agriculteurs déterminés, certains venant du Lot-et-Garonne et cherchant à atteindre Rungis malgré les barrages policiers. Le convoi de tracteurs, retardé et surveillé, progresse toujours en direction de la capitale, tandis que d’autres blocages persistent sur plusieurs axes routiers en province, notamment sur l’A7, autour de Lyon et près de l’aéroport de Toulouse.
Le Premier ministre, sous la pression de ce mouvement social, a prononcé cet après-midi son discours de politique générale à l’Assemblée nationale, vingt et un jours après sa nomination à Matignon. Durant cet exercice, Gabriel Attal a mis l’accent sur le travail, la lutte contre le chômage, l’accès aux services publics, l’éducation, l’accès aux soins, la sécurité, l’autorité, le logement, les classes moyennes, et le pouvoir d’achat, considéré comme une priorité des Français en ces temps d’inflation. Le pouvoir d’achat est d’ailleurs le sujet prioritaire pour les Français, selon un récent sondage Viavoice. La santé, l’éducation, l’immigration et la sécurité suivent respectivement avec des pourcentages de 48 %, 45 %, 34 % et 31 %.
Sans surprise, la crise agricole était également abordée dans ce discours, suscitant des attentes chez les agriculteurs présents sur les barrages, qui réclament des mesures concrètes, notamment sur les prix d’achat, jugées insuffisantes après les premières annonces de vendredi dernier.
Il reste à voir quel impact aura ce discours de politique générale de Gabriel Attal, s’il parviendra à convaincre les Français et quelle sera la réaction des agriculteurs. La question d’une éventuelle pénurie dans les magasins se pose également dans ce contexte.


Publicité

Retrouvez un nouveau numéro inédit de « C dans l’air » ce mardi 30 janvier 2024 à 17h40 sur France 5. Rediffusion à 23h55.



Publicité


Retour en haut