C dans l’air du 5 février 2024 : les invités et le sommaire


Publicité

C dans l’air du 5 février 2024, invités et sommaire – Ce lundi soir et comme chaque soir sur France 5, Caroline Roux vous donne rendez-vous pour un nouveau numéro inédit de « C dans l’air ». Quels sont les invités et le sommaire de l’émission aujourd’hui ? On vous dit tout.


Rendez-vous dès 17h40 sur France 5 ou sur france.tv pour le replay.

C dans l'air du 5 février 2024 : les invités et le sommaire
FTV


Publicité

C dans l’air du 5 février 2024 : le sommaire

⚫ Ce soir, Caroline Roux accueillera Kévin Limonier, maître de conférences en géographie et études slaves à l’Institut français de géopolitique de Paris, expert en géopolitique et cyberespace russophone. Ils discuteront du récent appel de l’ancien président russe Dmitri Medvedev, publié sur Telegram ce week-end, où il exprime clairement la volonté de la Russie de influencer les élections américaines et européennes à venir cette année. Medvedev affirme que la Russie souhaite « soutenir de toutes les manières possibles » les candidats favorables, en suggérant une possible ingérence dans les élections occidentales à venir. La Commission européenne a réagi en publiant un projet de directive visant à contrer les ingérences étrangères qui pourraient affecter les élections européennes en juin. Limonier abordera également les précédentes tentatives d’ingérence russe, notant le scandale entourant l’élection présidentielle américaine de 2020, où un rapport du renseignement américain a révélé l’implication de Vladimir Poutine pour favoriser la victoire de Donald Trump à travers des investissements de centaines de millions de dollars. Limonier analysera en détail l’appel de Medvedev à soutenir les partis « antisystème » occidentaux en vue des prochaines élections européennes.

⬛ SUV, ZFE… Le grand ras-le-bol ?
Comment intégrer la voiture dans nos villes fait l’objet de débats, notamment à Paris où les citoyens ont approuvé à près de 55 % l’augmentation des tarifs de stationnement pour les gros véhicules individuels et polluants tels que les SUV dans l’hypercentre. Anne Hidalgo a salué ce « choix clair », bien que la participation ait été faible (moins de 6 % des votants). La maire de Paris a souligné la victoire de la démocratie et prévoit de présenter le texte en mai, avec une mise en œuvre prévue au 1er septembre. À Lyon, une initiative similaire approuvée entrera en vigueur en juin.
Cependant, à Marseille, la question sensible des zones à faibles émissions (ZFE) est au centre de l’attention, touchant les voitures les plus polluantes et les plus modestes dans la région la plus pauvre de France, confrontée à des retards importants dans les transports en commun. Martine Vassal, présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence, a annoncé le report indéfini de l’extension de la ZFE aux véhicules Crit’Air 3, suite à des préoccupations quant à l’impact sur les ménages modestes. À Marseille, où les options de transport public sont limitées, un grand projet a été annoncé par Emmanuel Macron dans son plan « Marseille en grand » pour développer les transports en commun.
Le débat sur l’écologie prend une tournure particulière ces derniers mois, avec un sentiment de ras-le-bol exprimé par des personnalités telles que Pascal Praud, Laurent Wauquiez et même certaines déclarations d’Emmanuel Macron, qui semble mettre en pause ses ambitions écologiques après avoir déclaré que son quinquennat serait écologique. Les réponses aux préoccupations agricoles indiquent un virage à droite, marqué par l’arrêt d’un plan anti-pesticide et la remise en cause des jachères. Cette orientation est confirmée par la nomination de personnalités de droite à des postes stratégiques dans le gouvernement, sous le concept d' »écologie à la française ». Cela suscite des tensions au sein de la Macronie, avec des réserves de l’aile gauche et du Modem. François Bayrou, relaxé récemment dans l’affaire des assistants parlementaires européens, cherche à influencer les nouvelles nominations gouvernementales attendues prochainement.


Publicité

Retrouvez un nouveau numéro inédit de « C dans l’air » ce lundi 5 février 2024 à 17h40 sur France 5. Rediffusion à 23h55.



Publicité


Retour en haut