Morgan Freeman accusé à son tour de harcèlement sexuel

Dans la série « A qui le tour? » l’acteur américain Morgan Freeman est aujourd’hui accusé de harcèlement sexuel par au moins 8 personnes qui décrivent des commentaires déplacés, des gestes et/ou des actes inappropriés sur le tournage de différents films. De graves accusations dont se fait l’écho la chaîne américaine CNN.

Morgan Freeman
Morgan Freeman dans « La chute de la Maison Blanche » © Millennium Films

Selon l’enquête qui a été menée par la chaîne américaine d’information, certains faits supposés se seraient déroulés sur le tournage du film « Braquage à l’ancienne » (titre original Going in Style) de Zach Braff.

L’une des victimes supposées a ainsi raconté que l’acteur l’avait touchée ou caressée en bas du dos tout en se livrant à commentaires sur sa silhouette ou sa tenue.

« Freeman a posé sa main sur le bas de mon dos, ou me massait le bas du dos » a t-elle ainsi expliqué tout en affirmant qu’il aurait même tenté de soulever sa jupe afin de savoir si elle portait ou pas des sous-vêtements.

D’autres accusations émanent d’assistantes de production du film « Insaisissables » qui évoquent des commentaires désobligeants pouvant être assimilés à du harcèlement. «Il faisait des commentaires sur notre corps» a déclaré l’une d’entre-elle qui a laissé sous-entendre que les femmes n’osaient plus porter de vêtements près du corps.

Et avant même que la justice n’ait à se prononcer sur ces accusations – si elle le fait un jour – notez que Morgan Freeman a présenté ses excuses en déclarant dans un court message : «Quiconque me connaît ou a travaillé avec moi sait que je ne suis pas quelqu’un qui intentionnellement voudrait vexer ou mettre quelqu’un mal à l’aise. Je m’excuse envers quiconque s’est senti mal à l’aise ou non respectée. Ce n’a jamais été mon intention»

Et pendant ce temps là au pays de l’Oncle Sam, Harvey Weinstein, accusé par des dizaines de femmes d’agressions sexuelles, a annoncé qu’il allait se rendre dans la journée aux autorités new-yorkaises.

4.75/5 (4)

Notez cet article