Meghan Markle : l’épouse du Prince Harry a déjà plié bagages !


Meghan Markle, l’épouse du Prince Harry, n’a pas attendu très longtemps avant de quitter le Royaume-Uni. Quelques jours après avoir annoncé qu’elle et son mari se mettaient en retrait de la famille royale, cette dernière a déjà fait ses valises… Direction le Canada d’où elle rentrait à peine. C’est en effet dans ce beau pays que notre couple princier a passé les fêtes de fin d’année… Une décision qui n’avait déjà été que très peu appréciée mais qui était finalement annonciatrice de la suite…

Meghan Markle : avant son mariage avec le Prince Harry, elle arrête le cinéma
Crédits : PR Photos

ANNONCES

Pourquoi Meghan est-elle partie si tôt ? A t-elle eu peur de l’incroyable tempête médiatique suscitée par cette annonce qui a secoué la monarchie mais aussi tout le Royaume-Uni ? Oui et non. En fait, et selon plusieurs tabloïds britanniques, ce retour au Canada était déjà prévu. Visiblement conscients de ce qui allait se passer, nos deux tourtereaux semblent avoir anticipé ! Notez d’ailleurs qu’Archie (leur fils, ndrl) n’est jamais rentré du Canada après les fêtes.

Meghan Markle repart au Canada : l’info confirmée !

Une chose est sûre, il ne s’agit pas d’une rumeur puisque le porte-parole du couple a officiellement confirmé l’information. « Je peux confirmer les informations selon lesquelles la duchesse de Sussex est au Canada »

Rappelons que la décision du couple semble avoir été motivée par une trop forte pression médiatique, Harry accusant notamment les tabloïds de se livrer à un véritable harcèlement sur son épouse. Il a d’ailleurs déposé plainte contre l’un d’entre-eux.


ANNONCES

Mais qu’ils soient en Grande-Bretagne ou au Canada, Harry et Meghan seront-ils pour autant tranquilles ? Pas si sûr. Aujourd’hui, qu’ils soient ou pas en retrait de la monarchie, leurs moindres faits et gestes risquent d’être plus scrutés que jamais par ces tabloïds dont on connaît malheureusement les méthodes. Et puis, on va pas se mentir, cette affaire doit bien les arranger.

Un petit scandale ça fait vendre du papier. Et pour ça, on imagine que cette presse est prête à tout, même s’il faut les suivre à l’autre bout du monde…

4.77/5 (22)

Notez cet article

LIENS SPONSORISES