Le Prince Harry en détresse psychologique après la mort de Diana


C’est avec beaucoup de courage que le Prince Harry a accepté d’évoquer la mort de sa mère, la Princesse Diana décédée le 31 août 1997 à Paris dans un terrible accident de la route. A l’époque Harry n’était âgé que de 12 ans. Aujourd’hui, et pour la première fois, il a fait le choix d’évoquer cette douloureuse période de sa vie qu’il aura eu beaucoup de mal à surmonter. Et on imagine sans difficulté que cette terrible cicatrice ne se refermera jamais vraiment…

Crédits : PR Photos

Dans le cadre d’une interview accordée au Telegraph, le jeune Prince a déclaré : « Ma façon de réagir a été de faire l’autruche, en refusant ne serait-ce que de penser à ma mère. En quoi ça m’aurait aidé ? Je me disais que ça ne servirait qu’à me rendre triste et que ça ne me la ramènerait pas ».


ANNONCES

Puis d’avouer qu’il s’était retrouvé dans une situation de détresse psychologique. «Pendant 20 ans je n’ai pas pensé à ça et ensuite j’ai été plongé dans un chaos total durant deux ans… Je ne comprenais pas ce qui n’allait pas avec moi (…) j’ai surement été proche de la dépression à plusieurs reprises.» a t-il ainsi poursuivi.

Selon lui, cette mort brutale a fait taire toutes ses émotions durant les 20 dernières années de sa vie et aura eu un sérieux impact sur sa vie, personnelle comme professionnelle.


ANNONCES

S’il a réussi peu à peu à s’en sortir – même si l’on ne se remet jamais d’une telle épreuve – c’est grâce à la boxe qui l’a aidé à canaliser sa colère et son agressivité mais aussi à son frère, le Prince William, dont le soutien a été sans faille durant toutes ces années.

Aucun vote actuellement

Notez cet article

LIENS SPONSORISES